Vidéos A la une
Un concert est organisé ce lundi soir à Bercy afin de remercier les personnes qui se sont occupées des victimes des attentats du 13 novembre à Paris. Policiers, pompiers, infirmières, médecins, secouristes et bénévoles sont conviés. Les artistes ont accepté de participer bénévolement pour montrer leur gratitude à ses hommes et à ses femmes qui ont travaillé pendant le drame. "Tout le monde ressentait le besoin de dire merci à celles et ceux qui se sont impliqués de manière extraordinaire", a expliqué le co-organisateur de l'événement, Martin Hirsch, directeur général de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris.
Vidéos A la une
Les agents de l'Assistance-publique hôpitaux de Paris, qui ont manifesté jeudi rue de Rivoli, ont annoncé qu'ils ne voulaient plus négocier avec Martin Hirsch, le directeur général, mais que le ministère de la Santé devait se saisir directement du dossier.
Vidéos A la une
Les syndicats de l'AP-HP appelaient jeudi à une grève contre le projet de Martin Hirsch de réorganisation du temps de travail dans les hôpitaux. Nicolas Beytout, fondateur de l'Opinion, a rappelé pourquoi les 35 heures étaient introduites" en dépit du bon sens".
Vidéos A la une
Les syndicats de l'AP-HP appelaient jeudi à une grève contre le projet de Martin Hirsch de réorganisation du temps de travail dans les hôpitaux. Près de 8.000 personnes étaient dans la rue. Olivier Youinou, secrétaire général adjoint de Sud Santé à l'AP-HP, a dénoncé la réforme annoncée.
Vidéos A la une
Première grève d'envergure pour Martin Hirsch, directeur général de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris. Toutes les organisations syndicales de l'AP - HP appellent à manifester ce jeudi. Dans le viseur des grévistes, la réforme de l'organisation du temps de travail, qui pourrait toucher dès 2016 une partie des 75.000 agents. "Il y a nécessité de soutenir le personnel qui est mobilisé contre une remise en cause des droits. Les agents demandent plus de moyens humains et matériels pour bien faire leur travail", a indiqué le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez sur BFMTV au milieu des manifestants, devant le siège de l'AP-HP. Il considère que ni le gouvernement ni Martin Hirsch "ne s'attaquent aux véritables problèmes. Il y a des salariés qui souffrent, qui ne peuvent plus bien faire leur travail (...) Les dernières mesures prévoient de nouvelles suppressions d'emplois (alors qu'on) rappelle les agents quand ils sont en RTT, on leur interdit de prendre des vacances par manque de personnel", a dénoncé le secrétaire général de la CGT.
Vidéos A la une
Martin Hirsch rencontre ce mercredi les syndicats de assistance publique des hôpitaux de Paris avant de s'attaquer à un dossier sensible : celui des 35 heures. Si la quasi-totalité du personnel hospitalier est soumise à ce régime horaire, tous le dépassent leur donnant le droit à des RTT qu'ils ne peuvent pas prendre. Le directeur de l'AP-HP souhaite donc remettre à plat ce système. Mais le personnel lui s'inquiète des suppressions de postes que cela entrainerait.
Société
Le directeur de l’Assistance Publique-Hopitaux de Paris (AP-HP), Martin Hirsch "assume" le fait de "gagner de l’argent" avec les patients aisés venus de l’étranger. Alors que le Canard Enchainé a révélé qu’un émir saoudien avait profité d’un étage entier à l’hôpital Ambroise Paré de Boulogne, celui qui se présente comme un "Robin des bois" des temps modernes a réaffirmé son point de vue dans une interview accordée au JDD.
Vidéos Argent/Bourse
Le 23 décembre, Hedwige Chevrillon a reçu Claire de Mazancourt, directrice de l'Institut du Service Civique, dans Le Grand Journal, sur BFM Business. Chaque soir, le Grand Journal, Hedwige...
Vidéos A la une
Martin Hirsch, président de l'Agence du Service Civique, était l'invité de Jean-Jacques Bourdin ce jeudi. Interrogé sur son livre "Cela devient cher d'être pauvre", l'écrivain a donner des...
Vidéos A la une
Martin Hirsch, président de l'Agence du Service Civique, était l'invité de Jean-Jacques Bourdin ce jeudi. Interrogé sur l'affaire de l'expulsion de la collégienne kosovare, Leonarda, il a...
Politique
Le Revenu de Solidarité Active  (RSA) pourrait être prochainement supprimé et remplacé par une autre prime, a annoncé le gouvernement. Cette décision fait suite au rapport remis lundi par le parlementaire Christophe Sirugue.
Publicité