Monde
Vous avez quelques jours à poser et ne voulez pas les utiliser pour partir aux sports d'hiver ? Vous cherchez un séjour pas trop cher et au soleil ? Voici quelques destinations qui pourraient vous plaire.  
Revue du web
Avec La Tribune
La Tunisie et le Maroc sont les seuls deux pays africains présents dans le top 50 du groupe financier des économies les plus innovantes au monde, après que l'Afrique du sud ait cédé sa place.
Revue du web
Avec La Tribune
Tractations - C’est par un communiqué au ton peu amène du Parti de la Justice et du Développement (PJD), signé de son secrétaire général et chef du gouvernement désigné, Abdelilah Benkirane, que le Maroc a basculé ce dimanche soir dans ce qui peut être considéré désormais comme une crise politique
Vidéos A la une
Le festival Timitar à Agadir au Maroc est un trait d'union entre la musique berbère et des stars internationales des musiques du monde. Ahidous Tighassalines s'est produit lors de la soirée d'ouverture. Ahouzar est célébre pour sa maîtrise de la langue berbère dans ses chansons. Une langue reconnue comme langue officielle au Maroc en 2011. Le festival dont le nom veut dire 'signes' se veut vecteur de liberté d'expression et de tolérance. Brahim El Mazned, directeur du festival : 'Je pense qu'aujourd'hui dans cette turbulence que connaît ce monde, notamment dans les régions voisines, il est plus qu'urgent de donner un peu plus d'espace aux expressions artistiques. Il n'y a pas que des turbulences dans le monde. Il y a aussi des créateurs, les gens qui sont très sensibles à l'univers artistique, il est plus qu'urgent de donner plus d'espace pour les expressions culturelles et artistiques.' Timitar ce sont des rencontres comme celle de la chanteuse Karmia Boutadout qui a rejoint le groupe Inouraz groupe marocain de musique berbère amazigh qui s'est formé en 2006 et qui a aussi joué avec le contrebassiste norvégien Steinar Rankes. Le groupe algérien Sidi Bémol fondé par Hocine Boukella construit lui des ponts entre les musiques populaires comme la musique Gnaoua ou Châabi et d'autres styles comme le rock et le blues. Enfin gros succès pour le groupe marocain Hoba Hoba Spirit. Wolfgang Spindler euronews : 'Ce festival n'est pas seulement une plateforme internationale pour la culture musicale berbère c'est aussi un appel à plus de tolérance.'
Vidéos A la une
Comment un pays d'Afrique du Nord peut-il devenir en à peine quelques années, un champion des énergies renouvelables ? A quelles avancées faut-il s'attendre lors de la prochaine COP 22 de Marrakech après l'accord sur le climat conclu à Paris ? Ces questions ont été évoquées à Vienne lors de la 27ème session annuelle du Forum de Crans Montana. Parmi les décideurs et les représentants d'organisations internationales, les autorités marocaines sont venues faire la preuve de leurs ambitions tant pour leur pays, que pour la réussite du sommet sur le climat qu'elles accueillent en novembre. Le Sommet de Paris sur le climat a été synonyme de grandes avancées dans la lutte contre le changement climatique. Que faut-il attendre de la COP 22 en novembre à Marrakech ? Une question en débat lors de la 27 session annuelle du Forum de Crans Montana. L'avenir de notre planète a été en effet, l'un des thèmes abordés lors de l'évènement. Parmi les invités, la ministre de l'environnement du pays hôte de la prochaine COP. 'Souvent, on dit que le changement climatique est une problématique des générations futures : c'est une erreur, souligne Hakima el Haité. C'est un défi actuel, de ce siècle et c'est une problématique qui fait que des peuples paient les conséquences au quotidien de ces changements climatiques,' renchérit-elle. '52% d'énergies renouvelables à l'horizon 2030' Le Maroc a fait de ce défi, une priorité. Il a inscrit son objectif de transition énergétique vers des sources renouvelables dans sa Constitution en 2009. Une démarche chiffrée d'après un membre de l'Agence publique marocaine pour l'énergie solaire (Masen). 'Le Maroc a une ambition très forte, indique Obaid Amrane, pour développer les énergies renouvelables et faire que dans le mix énergetique, la part des énergies renouvelables atteigne un niveau de 52% à l'horizon 2030.' .HakimaElHaite and Said Mouline participate in #COP22 special session at 27th Annual Crans Montana Forum in Vienna. pic.twitter.com/yd5TFtvgkN- COP22 (COP22) 29 juin 2016 Une ambition à plusieurs niveaux Au coeur de la révolution verte que le Maroc veut engager, le programme NOOR qui prévoit la construction de cinq centrales solaires dans le pays d'une capacité totale d'environ 2000 mégawatts. Le site NOOR 1 a été inauguré à Ouarzazate en février dernier. Il présente la particularité de stocker la chaleur dans des sels fondus, ce qui permet de produire de l'électricité pendant trois heures après le coucher du soleil. Un délai qui sera allongé à sept heures dans la future centrale NOOR 3. Le pays entend également miser sur l'éolien et l'hydroélectricité. Mais les autorités marocaines ne résument pas leurs initiatives à la construction de ces grandes infrastructures. 'C'est un effort énorme que fait un pays du Sud - faible émetteur de gaz à effet de serre -, assure Said Mouline, directeur général de l'Agence marocaine pour le développement des énergies renouvelables et l'efficacité énergétique (ADEREE). Mais en parallèle, poursuit-il, nous menons une politique [dans l'idée] d'atteindre 20% d'efficacité énergétique à l'horizon 2030. L'industrie, les transports, le bâtiment, l'éclairage public, l'agriculture, tous ces secteurs sont concernés, dit-il, en parallèle, pour être toujours cohérent, nous avons une politique pour réduire la subvention aux énergies fossiles. Cela se fait par étape pour des raisons sociales, mais cela se fait,' affirme-t-il. Environnement : L'énergie solaire thermodynamique fait l'objet d'un partenariat encore l'agence Masen et le CEA https://t.co/Qbpc1jVxK5- Yabiladi.com (@yabiladi_maroc) 4 juillet 2016 Climat : 'Passer des débats à l'action' Le Maroc entend servir d'exemple lors de sa prochaine COP 22 et inciter les nations à passer à l'action après la réussite du sommet de Paris. Hakima el Haité précise : 'Nous voulons tout simplement changer de mode, passer du mode de la négociation à celui de la réalisation et de l'action, passer du mode de la réflexion à celui de la construction, passer du débat tout simplement à l'action.' Evidemment, la transition énergétique n'est pas que l'affaire des Etats, les entreprises ont aussi un rôle à jouer et elles sont nombreuses à se développer sur ce marché. C'est le cas par exemple de la société turque Eko Energies renouvelables. 'Pour moi, les pays ne devraient pas discuter de la part d'énergies renouvelables qu'ils veulent atteindre dans leur mix énergétique, disons à l'horizon 2030 ou 2050, estime son PDG, Serhan Süzer, ils devraient discuter de l'échéance à laquelle ils passeront à 100% d'énergies renouvelables. Ils devraient la déterminer dès cette année et s'engager à la respecter et on devrait tous travailler à remplir cet objectif,' soutient-il. Nous saurons le 18 novembre, à la clôture de la COP 22 si elle a transformé l'essai de la précédente. #COP22 De la COP21 à la COP22: Un 1er forum pour tisser des coalitions autour du climat https://t.co/0keOhEN44B- Cop 22 Marrakech (@Cop22_Forum) 29 juin 2016
Vidéos A la une
Johnny Hallyday a fêté son 73ème anniversaire le 15 juin. A cette occasion, la femme du chanteur a organisé une splendide soirée au Maroc. Sur son compte Instagram, Laeticia Hallyday a posté plusieurs photos pour illustrer les festivités. Au milieu des palmiers, de grandes tentes blanches ont été dressées avec à l'intérieur une multitude de coussins. Le repas est lui aussi digne d'un conte des Mille et Une Nuits. Le buffet très coloré était constitué de plusieurs spécialités du Maroc et de nombreux fruits. Le gâteau d'anniversaire a lui été apporté par la fille adoptive du couple, Jade. Johnny Hallyday a ainsi été comblé et a pu souffler ses bougies dans un cadre de rêve, accompagné de ses proches. Avant cette soirée, Laeticia avait déjà déclaré sa flamme au chanteur dans un message sur Instagram : "Joyeux anniversaire mon amour Johnny au papa merveilleux que tu es. Mon âme soeur. Mon meilleur ami. Puissent tous tes rêves se réaliser. Tu es mon amour éternel". L'histoire d'amour entre Johnny Hallyday et Laeticia remonte à 1995. Le couple se marie l'année d'après à Neuilly-sur-Seine. Quelques années plus tard, ils adoptent deux filles d'origine vietnamienne, Jade en 2004 et Joy en 2008.
Vidéos A la une
Du reggae suisse sur la plage d'Essaouira au Maroc : 'Jaba and friends' était invité au Gnaoua Music Festival. Le groupe, basé à Neuchâtel, est plus groovy que jamais, avec des singles qui tournent dans une trentaine de pays, toujours en haut des classements mondiaux. Jaba est le chanteur, auteur et compositeur : il a plongé dans le reggae dès l'âge de 10 ans. En 2011, son précécent groupe, 'Moonraiser', a donné son dernier concert. 3 ans plus tard, 'Jaba and friends' était né : pour en finir avec la musique industrielle et commerciale... Jaba: 'Moi j'écoute du Bob Marley depuis l'âge de 10 ans. Jusqu'à 16 ans j'ai joué du steel-drum, j'ai été aux Caraïbes, donc c'est un truc naturel, c'est peut-être le reggae qui m'a trouvé moi, je ne sais pas. Moi je suis percussionniste de base, donc pour moi, le plus important, c'est d'exploiter et explorer les différents rythmes dans le reggae, au maximum. C'est important de tout faire pour que ce soit toujours du reggae.' Aujourd'hui Jaba ne veux pas être le seul leader. Après avoir fait plusieurs tournées en Afrique et en Europe, avec plus de 1000 concerts pour son précédent groupe, il préfère rester derrière sa batterie. Et il ne se considère pas comme un rasta... Jaba:'Le reggae, et le rasta, pour moi, ce n'est pas la même chose. Le reggae c'est la musique qui peut porter un message. Le Rastafari c'est plutôt une culture de vie. Moi je prends plutôt le côté reggae, mais bien sûr je mets beaucoup d'importance dans les textes, pour faire bouger les choses, faire réfléchir, c'est çà qui est très important pour moi.' Le groupe suisse prépare un événement, en direct, et en ligne, pour le mois d'octobre. http://www.jaba.ws/
Vidéos Argent/Bourse
L'Eurostat vient de publier les chiffres des acquisitions de nationalités en Europe en 2014. Selon ces derniers, l'Espagne serait le pays qui aurait naturalisé le plus d'étrangers. Près de 206 000 naturalisations ont été effectuées. Cela représente tout de même 5% de la population étrangère recensée sur le territoire espagnol. Il faut le dire, les conditions de naturalisation en Espagne sont plutôt souples, surtout pour les ressortissants des anciennes colonies du royaume. Après l'Espagne, on retrouve l'Italie et le Royaume-Uni. Parmi les principaux Etats récipiendaires, le Maroc. 92 700 Marocains ont reçu la nationalité européenne en 2014. Près de 90% d'entre eux sont devenus Espagnols, Italiens ou Français. Suivent ensuite les Albanais, qui préfèrent plus devenir Italiens ou Grecs. Enfin viennent les Turcs qui optent plus pour la nationalité allemande. - La mise au net de Pierre Kupferman, rédacteur en chef de BFMbusiness.com. - 12h L'heure H, du mercredi 15 juin 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Gui
Vidéos A la une
Le festival de musique Gnaoua accueille aussi d'autres types de musiques comme celles produites par le groupe 'Hoba Hoba Spirit' à base de rock de reggae et de gnaoua. Tout cela donne un propre style dénommé 'Hayha' Réda Allali : 'On ne va pas se priver d'une arme aussi puissante, c'est comme si tu es en train de te bagarrer avec quelqu'un et tu as un canon et ce canon c'est le rythme marocain, si tu tires tu vas tout éclater. Ca te bouge tout le monde. Nous même, pourquoi on joue ça ? Parce que on veut danser sur notre musique. C'est ça la base de notre concept. Et donc ce n'est pas une fidélité style : Ah on est des marrocains il faut qu'on joue ça, non, on le fait parce qu'on aime ca, parce qu' on a vraiment ça en nous.' Mehdi Nassouli est un des jeune talents marocains. Hoba Hoba Spirit est un des groupes qui l'ont influencé. Mehdi Nassouli : 'chez nous en Maroc c'est un groupe qui a vraiment le coeur du quartier. De coup, Hoba Hoba chante pour les pauvres de toutes les catégories et du coup avec une manière accessible et tout le monde adore Hoba Hoba et on a grandi avec ces chansons. Je ne dis pas ca parce qu'il est vieux, voila, on a grandi avec des chansons de Hoba Hoba.' Le groupe s'adresse à une jeunesse marocaine qui veut prendre un certaine distance d'avec une rigueur ancestrale. Ses titres dénoncent avec humour les dysfonctionnements de la société. Sa présence à la 19e édition du festival Gnaoua était très attendue.
Vidéos A la une
Wolfgang Spinder, Euronews : 'Bienvenue à Essaouira, comme chaque année la parade traditionnelle de musiciens gnaoua se déroule ici à Essaouira. Les meilleurs musiciens du monde entier se retrouvent ici pour jouer ensemble dans ce festival' La musique originaire de la région sahélienne de l'ouest et de centre de l'Afrique est considérée comme étant à l'origine de tout ce qui est devenu le blues, le jazz et donc le rock. Le but du festival c'est d'organiser des rencontres, des jams donc, entre des musiciens venus du monde entier et des Maâhlems, les maîtres de la musique Gnaoua. Le jazzman américain Jeff Ballard qui a déjà joué avec Ray Charles, Pat Metheny ou encore Chick Corea, est ainsi venu au Maroc pour rencontrer son Maâhlem, Mohamed Kouyou : " Désormais, grâce à Dieu, la musique Gnaoua est reconnue. Elle n'est plus secrète pour les gens. Tout est clair, c'est comme le jazz. " Jeff Ballard : " J'ai découvert pour la première fois la musique Gnaoua il y a une quinzaine d'années et elle est entrée en moi elle m'était déjà très familière alors que je ne l'avais encore jamais entendue. C'est donc quelque chose de très naturel pour moi. " Le trio Jeff Ballard est déjà un mélange culturel avec son leader californien son guitariste béninois, Lionel Loueke et son saxophoniste porto-ricain Miguel Zenon. Mohamed Kouyou a lui découvert la musique Gnaoua avec sa mère, et pour perpétrer la tradition son propre fils le suit toujours sur scène... Le groupe malien " Songhoy Blues " s'est quant à lui produit sur scène avec le Maâlhem Abdeslam Alikane qui est aussi le directeur artistique du festival. Le groupe vient de Tambouctou même s'il a été formé à Bamako après que ses membres ont dû quitter le nord du pays à cause de la guerre civile. Le groupe a grandi en écoutant les beatles, Jimi Hendrix et John Lee Hooker avant de se convertir au Hip Hop et au R&B. De son côté Abdeslam Alikane est très lié au Mali, il s'est ainsi produit aved Ali Farka Touré, disparu en 2006. Le festival a aussi rendu hommage à Doudou Ndiaye Rose, le maître percussionniste sénégalais disparu l'an dernier à l'âge de 85 ans. Douze de ses... 42 enfants sont venus à Essaouira pour se produire avec les membres d'une autre famille celle du Maâhlem Mahmoud Guinea qui est lui aussi mort l'an dernier. Neila Tazi Abdi est la fondatrice et directrice du festival : " On n'est pas dans le show business, on est dans une manifestation qui célèbre la musique. C'est un laboratoire de fusion artistique, musicale, pour des artistes venus d'horizons divers. Et aujourd'hui, avec tous les musiciens qui sont venus à Essaouira au cours de ces 19 ans, on a effectivement un tas d'ambassadeurs à travers le monde qui repartent d'ici avec des souvenirs extraordinaires, qui ont vécu une expérience très forte et qui en parlent autour d'eux et ça c'est le meilleur moyen de donner de la crédibilité artistique à notre projet. " Wolfgang Spindler, Euronews : " Cette musique avait pratiquement été oubliée mais grâce à ce festival la musique Gnaoua en tant que genre musical s'est installé sur la scène internationale.
Vidéos Argent/Bourse
C'est le pionnier de l'hôtellerie. Avec son concept de Maisons des Rêves, Thierry Teyssier a bousculé les codes du luxe. Il propose une sorte de road trip dans des maisons privées situées aux confins du désert marocain, dans des endroits improbables. De la vallée des Arganiers à la palmeraie de Skoura, découvrez la culture marocaine dans un décor authentique à souhait. - Goûts de Luxe Paris week-end, du dimanche 15 mai 2016, présenté par Karine Vergniol et Emmanuel Rubin, avec Capucine Graby, fondatrice du travel magazine MyMoonSpots (www.mymoonspots.com), sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
L'industrie aéronautique marocaine devient compétitive et elle est désormais aux portes du marché international, comme en témoigne sa présence au
Vidéos A la une
L'hélicoptère, c'est le nouveau mode de transport des trafiquants de haschisch. En quelques mois, six appareils ont été saisis. Les pilotes, très expérimentés volent systématiquement de nuit. À chaque voyage, un hélicoptère peut transporter jusqu'à 700 kilos de marchandises. Aujourd'hui, 80% de cette drogue consommée en Europe transite par le sud de l'Espagne.
Vidéos A la une
Najim Laachraoui, frères El Bakraoui, frères Abdeslam, Abdelhamid Abaaoud, etc, plusieurs terroristes sont d'origine marocaine. Le Maroc craint la stigmatisation. 60% des habitants de Molenbeek sont marocains. Les médias accusent la Belgique d'avoir causé ce phénomène en ne faisant pas suffisamment d'efforts pour intégrer la communauté.
Diaporamas auto
Pendant une semaine, plus de 2400 étudiants ont parcouru les pistes désertiques du sud du Maroc. L'année prochaine, le 4L Trophy fêtera ses 20 ans et permettra à tous les anciens concurrents de revenir tenter l'aventure, quel que soit leur âge. En attendant, retour sur cette 19e édition en image.
Vidéos A la une
Un ancien militaire français de 31 ans, assigné à résidence pendant trois mois et fiché comme "radicalisé", a été interpellé dimanche à Fès au Maroc après avoir tranquillement embarqué à bord d'un avion à Nantes. Sa valise contenait pourtant plusieurs couteaux, une machette, une cagoule et une petite bonbonne de gaz. Signalé par les autorités françaises, il a été arrêté dès son arrivée sur le sol marocain.
Vidéos A la une
Comment encourager l'entrepreneuriat en Afrique ? Quelle agriculture et quel modèle d'électrification pour le continent ? Ce sont les thèmes évoqués par les participants à la 4ème édition du Forum international Afrique Développement organisé ces derniers jours dans la capitale économique du Maroc, Casablanca. Objectif de l'évènement : mobiliser les énergies dans chacun de ces domaines. Avancer sur ces questions est essentiel quand on sait que plus de 60% de la population africaine n'a pas accès à l'électricité et que plus de la moitié souffre de malnutrition. Or le continent dispose de 800 millions d'hectares de terres arables non exploitées. 'La finalité de ce forum, explique Mohamed el-Kettani, PDG d'Attijariwafa Bank, organisateur de ce Forum international Afrique Développement en partenariat avec Maroc Export, c'est de permettre aux 2400 inscrits d'interagir avec les experts, d'assurer la programmation de 4500 rendez-vous B2B. Notre idée, précise-t-il, c'est d'abord d'amplifier le mouvement de coopération intra-africaine : à savoir, faire en sorte que les Africains commencent à coopérer entre eux, à faire du commerce extérieur intra-régional, mais aussi à interagir avec leurs homologues à l'international sur un pied d'égalité.' Forum Afrique-Développement: le temps du concret - https://t.co/Ry8nSXFoLh pic.twitter.com/p2JCK5mdLF- Financial Afrik (@Financialafrik) 29 février 2016 Coopération Sud-Sud Le Forum donne aux acteurs économiques, l'occasion d'échanger sur des initiatives précises, mais aussi d'assister à des débats notamment sur la nécessité de faire du secteur agricole, un moteur de croissance économique. 'L'agriculture n'est plus seulement l'affaire de l'Afrique où il y a des pauvres, où les gens ne mangent pas à leur faim, où l'autosuffisance n'est pas encore atteinte, souligne Mathieu Mboumba Nziengui, ministre de l'Agriculture du Gabon, avant d'ajouter : L'agriculture est encore et surtout l'affaire de tout le monde notamment des Européens et aujourd'hui, de l'Afrique elle-même dans le cadre de la coopération Sud-Sud.' 'L'objectif de cette quatrième édition, renchérit Zahra Maafri, directrice générale de Maroc Export, c'est de relancer le débat sur des thématiques fondamentales : à savoir, le développement de l'agriculture et de l'industrie de l'électrification. Ce sont deux secteurs piliers pour toute politique équilibrée et durable de l'Afrique, pour son meilleur positionnement sur le marché international,' dit-elle. 'L'avenir de l'investissement est en Afrique' Parmi les vingt-trois nations africaines présentes au Forum, le Congo-Brazzaville. Son Agence de Promotion des Investissements a exposé ses stratégies en vue d'ouvrir davantage le pays aux investisseurs internationaux. 'L'avenir de l'investissement, il est en Afrique, assure Annick Patricia Mongo, directrice générale de l'Agence, puisque nous avons de forts taux de croissance et nous avons de plus en plus le développement d'une classe moyenne, donc je pense que l'avenir de l'investissement est véritablement en Afrique. Et c'est très bien que le Maroc mène des initiatives comme ces forums Afrique Développement pour permettre également des rencontres Sud-Sud', insiste-t-elle. Les organisateurs se sont engagés à faire de ce forum, une rencontre annuelle pour démultiplier les opportunités d'échanges, d'investissements dans le continent africain.
Vidéos A la une
À Ceuta, l'enclave espagnole sur la côte marocaine, trois Espagnols et un Marocain ont été arrêtés, alors qu'ils préparaient des attentats. L'un d'eux est un vétéran formé dans les camps en Afghanistan et un ancien détenu de Guantanamo.
Vidéos A la une
La semaine dernière, un attentat d'une ampleur inédite a été déjoué au Maroc. Une cellule de l'Etat Islamique projetait des attaques dans quatre villes. Dix hommes ont été arrêtés dont un Français, technicien en informatique. Certains indices laissent à penser que des armes chimiques auraient pu être utilisées par les terroristes.
Vidéos A la une
"Après les attentats du 13 novembre, il fallait arrêter de jouer, les deux chefs d'État ont eu la sagesse de renouer très vite les liens", a expliqué George Morin, spécialiste du Mahgreb. Le roi Mohammed VI s'est entretenu dans le cadre de sa visite à Paris ce mercredi avec le président français, François Hollande.
Vidéos A la une
La première parcelle de ce qui sera bientôt la plus grosse centrale solaire du monde a été inaugurée en plain milieu du désert marocain. Ouarzazate Noor, c'est son nom, fera la superficie de la ville de Rabat. La première parcelle est composée de 500 000 miroirs de 12 mètres de long, qui chauffent de l'eau pour produire de l'électricité. Une fois la centrale terminée, elle permettra d'assurer la moitié de la consommation électrique du pays. L'investissent de 9 milliard de dollars est réalisé par la Banque africaine de développement, la Banque mondiale, la Banque européenne d'investissement et des entreprises privées.
Vidéos A la une
LE PETIT JT. Il n'y a pas que les enfants qui aiment jouer au toboggan. Les crocodiles aussi aiment faire des glissades. Cela se passe au Maroc dans un parc qui leur ait spécialement destiné. C'est l'image de la semaine.
Vidéos Insolite
Au Maroc, dans un marché, une femme s’arrête dans un stand et se fait toucher les fesses par un homme. Elle ne se laisse pas faire et le pousse violemment. Celui-ci ne parviendra pas à se relever.
Monde
Le magazine en ligne spécialisé "Luxury Travel Intelligence" a publié comme chaque année son classement des meilleurs nouveaux hôtels de luxe au monde. En voici le top 10. 
Vidéos A la une
31 salles pour 33 millions d'habitants. Le Maroc n'est pas le pays des salles obscures et pourtant, le cinéma ne s'y porte pas si mal. Au Colisée, une des salles historiques de Marrakech, les cinéphiles sont là. 'Malgré de grandes difficultés financières le cinéma marocain se maintient avec 5 films sur les dix premiers du box office marocain' explique Lise Petersen, l'envoyée spéciale d'Euronews à Marrakech. La production nationale se porte bien, mais elle s'exporte mal. Le directeur du Centre cinématographique marocain regrette la main mise des productions hollywoodiennes. 'A l'international, nous vivons les mêmes problèmes que tous les cinémas nationaux' observe Sarim Fihri. 'C'est-à-dire que vous prenez n'importe quel territoire aujourd'hui, vous y trouverez le cinéma national et le cinéma américain. Les circuits commerciaux sont très difficiles à pénétrer à cause du cinéma américain, mais dès qu'on sort des circuits commerciaux il y a une curiosité vis-à-vis du Maroc comme elle peut l'être pour d'autres pays.' Si les films marocains sont peu nombreux à être diffusés hors des frontières nationales, à l'inverse, les réalisateurs étrangers viennent et reviennent volontiers tourner leurs films au Maroc. C'est le cas de Joachim Lafosse, le réalisateur du film 'Les Chevaliers blancs'. 'Moi, j'ai tourné deux films au Maroc' dit il. 'Les techniciens marocains sont exceptionnels. Ils voient venir des tournages américains, des tournages français, des tournages belges, et ils travaillent beaucoup. Si on parle de cinéma marocain, je pense qu'il faut d'abord parler de ses techniciens. L'autre aspect, c'est le coté artistique du cinéma marocain, je pense que vraiment il y a un tas de choses depuis une dizaine d'années qui apparaissent.' Ces quinze dernières années, le Maroc a connu l'émergence d'une nouvelle génération de réalisateurs soutenus par le roi Mohammed VI, un monarque cinéphile. Saad Chraibi a signé une dizaine de films et, selon lui, le cinéma marocain fait preuve d'une grande diversité. 'Sur les 20 ou 25 longs-métrages qui se font au Maroc, vous trouvez des films à caractère commercial, des comédies, des films d'auteurs, des films art et essai, des films à sujets sociaux et cette diversité est une richesse en soi. Le deuxième intérêt, c'est la succession des générations. En ce qui me concerne, je suis tranquille, parce que je sais que dans 5-10 ans, il y a des jeunes garçons et filles qui vont prendre en charge l'avenir du cinéma marocain, et cela rassure.' Jawad Rhalib est un de ces jeunes réalisateurs de la nouvelle génération des cinéastes marocain. Son film 'L'insoumise' était en compétition au XVe festival du film de Marrakech et le réalisateur se réjouit de la curiosité et de l'ouverture du public marocain. 'Moi, j'ai fait un film qui s'appelle '7, rue de la Folie'' raconte-t-il. 'C'est un film qui parle de laïcité, ce sont des filles qui vont se libérer de la dictature d'un père. Ces filles refusent de faire la prière, boivent de l'alcool, etc. À la surprise générale, le film a été bien accueilli ici, notamment à Agadir. La salle était remplie de femmes qui portent le voile, de barbus, etc. On se disait qu'on allait pas sortir vivants de la salle' alors que tout le monde tout le monde était content, c'était ouvert.' Reste des sujets sensibles comme en témoigne l'interdiction au Maroc de Much Loved, le film franco marocain de Nabil Ayouch. 'Un film brut, sans tabou ni concession à la bienséance', écrit Frédéric Ponsard, spécialiste cinéma à Euronews. Le film est interdit au royaume et n'est sorti qu'en France où il rencontre un succès honorable. Le film parle de la vie de deux prostituées dans le Marrakech d'aujourd'hui. La censure n'a pas souhaité le montrer.
Vidéos A la une
L'Espagne caracole au sommet des tableaux des plus grands consommateurs de cannabis en Europe. Malgré un système pénal ultra-prohibitif, le...
Vidéos A la une
Hommage spécial au cinéma canadien pendant le Festival du film de Marrakech. Cela fait une dizaine d'année que Marrakech célèbre un pays en particulier. On a vu ainsi arriver cette année dans le sud marocain Carole Laure, Brandon Cronenberg (le fils de David)... Et aussi Atom Egoyan avec qui nous avons évoqué les spécificités du cinéma canadien : 'Et bien je pense qu'il faut parler des cinémas canadiens. Je crois que le cinéma québécois peut se forger sa propre identité parce qu'il a sa propre langue. Et je pense que le cinéma canadien anglais a le problème d'avoir la même langue qu'aux Etats-Unis. Et les différences de notre culture canadienne anglaise sont subtiles. Ceci dit il y a un type de films que l'on peut faire au Canada anglais qui serait impossible de faire aux Etats-Unis. Regarder ce nouveau film 'Remember', le scénario est Américain, mais il n'aurait pas pu être fait en Amérique parce qu'il est considéré comme non commercial.' Parmi les films en compétition 'Closet Monster'. Rattrapé, à l'aube de l'âge adulte, par les traumatismes de son enfance, Oscar doit affronter les dysfonctionnements familiaux et une sexualité encore indécise. Un premier film signé Stephen Dunn, en partie autobiographique et qui a été primé à Toronto : 'En ce moment tout particulièrement il y a une énergie réellement intéressante au Canada avec de nombreux jeunes réalisateurs comme mon ami Andrew Cividino, qui est aussi ici au festival, et Xavier Dolan... C'est comme si une nouvelle voix émergeait, oui c'est très intéressant d'être en ce moment au Canada pour faire des films.' Autre invité spécial Fatih Akin, un ancien membre du jury de Marrakech en 2013 sous la présidence de Martin Scorsese. Question au réalisateur allemand d'origine turque au sujet du rôle du festival du film du Marrakech dans le climat global actuel : 'Il est très important. Je pense, vous savez, qu'il est important que cela vienne d'un environnement arabe, d'un environnement islamique. C'est bon de pouvoir montrer au monde que chaque fois que l'on parle du monde arabe ou du monde islamique, tout n'est pas que terreur il y a beaucoup d'art qui vient aussi de ce monde, beaucoup plus que ces mauvaises nouvelles qui nous parviennent et c'est quelque chose que je voulais soutenir.' Autre invité spécial du festival Park Chan Wook. Là aussi on a parlé de violence, le réalisateur coréen n'en est pas avare dans ses films. Il la considère plus comme une thérapie qu'une apologie. Park Chan Wook : 'C'est un exercice ou une thérapie pour imaginer ces choses parce que le seul fait de les imaginer dans sa tête ne gène, ne blesse personne. Si quelqu'un peut souscrire à ce type de thérapie, avec une imagination très spécifique, très méticuleuse, très réaliste au sujet de ce qu'ils feraient à ces gens qui les ont trompés, alors le monde serait probablement un endroit meilleur, avec des gens moins susceptibles d'utiliser la violence contre d'autres personnes.' Lise Pedersen, Euronews : 'Quinze films sont en compétition pour la très convoitée étoile d'or du festival du film de Marrakech. Nous reviendrons sur les lauréats sur Euronews, lundi prochain.'
Vidéos A la une
La police grecque a entamé tôt ce matin l'évacuation de quelque 1.200 migrants bloqués à la frontière avec l'ex-République yougoslave de Macédoine. Il s'agit pour la plupart de Marocains, de Pakistanais et d'Iraniens. Ils avaient été refoulés par les autorités macédoniennes qui les considèrent comme des migrants économiques et non comme des réfugiés de guerre. Des dizaines de bus ont été dépêchés pour les reconduire vers Athènes. Plusieurs personnes, qui refusaient d'évacuer les lieux, ont été arrêtées par la police. #Idomeni is absolutely surrounded by police. People are being put on buses & no one understands what is coming next. pic.twitter.com/5fglH1aYFs- MSF Sea (@MSF_Sea) 9 Décembre 2015 Au moins onze migrants périssent en mer Égée Par ailleurs, un nouveau drame de l'immigration s'est produit dans la nuit en mer Égée. Une embarcation de fortune, partie de Turquie vers les îles grecques, a chaviré. Au moins onze personnes se sont noyées dont cinq enfants. Mais plusieurs passagers sont encore portés disparus. Depuis le début de l'année, plus de 500 migrants, en grande majorité des enfants, ont péri en mer dans cette région.
Société
L’ancien patron du Fonds monétaire international a récemment été victime d’un accident de la route au Maroc. Plus de détails.
Vidéos Sport
La star du football a un nouveau copain. Mais voilà, son ami habite au Maroc et il prend son jet au moins trois fois par semaine pour aller le...

Pages

Publicité