Revue du web
Avec Atlantico
Après l’élection de Trump, récemment, Mark Zuckerberg a évoqué la possibilité de censurer les sites de "Fake News". Cette annonce amène une toute autre vision des nouveaux médias et dévoile les objectifs des géants du Web. Avec le verrouillage des comptes (généralement ceux qui s’opposent au "politiquement correct" de la gauche libérale), les questions se multiplient : Comment ça ? Est-ce possible ? Eh bien, oui, c’est possible et voici pourquoi.
Revue du web
Avec Atlantico
Accusé d'avoir aidé Donald Trump à être élu, le réseau social répond.
Vidéos A la une
David Marcus, vice-président de Facebook en charge de Messenger, est l'invité de LCI. Le service de discussion mobile du géant américain compte aujourd'hui 900 millions d'utilisateurs et s'apprête à vivre une nouvelle révolution avec l'arrivée des bots, ces "robots conversationnels" qui permettent de répondre à des questions, ou de faire des achats... mais pas seulement. David Marcus explique ainsi en quoi ces bots vont changer notre approche de la fameuse messagerie à bulles.
High-Tech
Récemment, le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, est apparu sur une photo où on voyait en arrière-plan la caméra de son ordinateur dissimulée derrière un scotch. Un exemple à suivre ?
Vidéos Argent/Bourse
Le piratage de mots de passe n'épargne personne. Mark Zuckerberg lui-même s'est fait pirater ses comptes Linkedin, Twitter et Pinterest. Quelle est l'origine de cette affaire ? Comment les hackers ont-ils réussi ce coup ? Comment Facebook a-t-il réagi ? - Une chronique présentée par Simon Tenenbaum, spécialiste média à BFM Business, pour Tech & Co, du lundi 6 juin 2016.
Vidéos Argent/Bourse
Le piratage de mot de passe n'épargne personne... même pas Mark Zuckerberg ! Le fondateur de Facebook vient de se faire hacker plusieurs de ses comptes sur des réseaux sociaux, en l'occurrence sur Linkedin, Twitter et Pinterest. Mark Zuckerberg qui, à la surprise générale, n'utilise pas de mot de passe très perfectionnés.
Vidéos A la une
Le PDG et fondateur de Facebook s'est fait pirater ses comptes Twitter et Pinterest par une équipe de hackers prénommée 'Our mine'. Les pirates...
Vidéos Argent/Bourse
Mark Zuckerberg a reçu mercredi une quinzaine de personnalités et dirigeants conservateurs à Menlo Park, au siège de Facebook. Cette réunion à huit clos avait pour but de dissiper les inquiétudes de ces derniers quant au fonctionnement du réseau social en vue de la prochaine présidentielle. La semaine dernière, le groupe a en effet été accusé de parti pris politique par le site d'informations "Gizmodo". Dans un témoignage, un ancien salarié aurait remis en cause la fonction "trending topics", qui fait remonter sur le mur des utilisateurs du réseau social les contenus les plus populaires chez ces derniers. - Avec: Jean-Bernard Cadier, correspondant BFM Business à New York. - Tech & Co, du jeudi 19 mai 2016, présenté par Sébastien Couasnon, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Mark Zuckerberg a reçu mercredi une quinzaine de personnalités et dirigeants conservateurs à Menlo Park, au siège de Facebook. Cette réunion à huit clos avait pour but de dissiper les inquiétudes de ces derniers quant au fonctionnement du réseau social en vue de la prochaine présidentielle. La semaine dernière, le groupe a en effet été accusé de parti pris politique par le site d'informations "Gizmodo". Dans un témoignage, un ancien salarié aurait remis en cause la fonction "trending topics", qui fait remonter sur le mur des utilisateurs du réseau social les contenus les plus populaires chez ces derniers. - Une chronique présentée par Simon Tenenbaum, spécialiste média à BFM Business, pour Tech & Co, du jeudi 19 mai 2016.
Vidéos A la une
Après les propos de Donald Trump qui demande un arrêt total de l'entrée des musulmans aux Etats-Unis, le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg a affiché son soutien aux musulmans sur son compte Facebook. "Si vous êtes musulmans dans cette communauté, en tant que fondateur de Facebook, je tiens à vous faire savoir que êtes toujours les bienvenus ici" a-t-il indiqué dans un communiqué.
Vidéos A la une
Le géant chinois du commerce en ligne Alibaba arrive en France. Il a ouvert des bureaux à Paris depuis quelques jours. Sébastien Badault, ancien cadre d'Amazon et de Google, a été nommé à sa direction générale. L'enjeu de cette implantation dans l'Hexagone est d'alimenter son site en produits français pour ses clients chinois. - Avec: Frédéric Bianchi, journaliste à bfmbusiness.com. - 01Business Forum - L'hebdo, du samedi 5 décembre 2015, présenté par Frédéric Simottel, sur BFM Business.
Magazine
À l’occasion de Thanksgiving, Mark Zuckerberg a partagé une photo hilarante de son chien. Découvrez l'adorable compagnon à quatre pattes du patron de Facebook en images !
Vidéos A la une
Mark Zuckerberg et Bill Gates s'y sont engagés samedi devant les Nations unies : ils comptent fournir Internet à toute la planète d'ici 2020. Lors de son discours, le fondateur de Facebook expose notamment son intention d'équiper les camps de réfugiés. "Cela permettra à ces réfugiés d'avoir un meilleur accès aux aides communautaires, et ils pourront aussi garder des liens avec leur famille et leurs proches.", se réjouit-il.
Vidéos A la une
PALO ALTO (Californie) - 31 juillet 2015 - Mark Zuckerberg bientôt être papa ! Le cofondateur de Facebook a annoncé la nouvelle sur son propre compte vendredi, avec à l'appui une photo du couple. Mark Zuckerberg et son épouse Priscilla Chan vont prochainement accueillir une petite fille, premier enfant après trois fausses couches. Dans son message, Mark Zuckerberg a révélé les difficultés rencontrées au cours des différentes grossesses et adressé son soutien à tous ceux qui traversent cette épreuve. Le futur papa a conclu sur une note joyeuse, en indiquant que le bébé savait déjà tendre son pouce dans le ventre de sa mère, un signe dont raffolent les utilisateurs du célèbre réseau social.
Vidéos A la une
Mercredi, Mark Zuckerberg a participé à une conférence à l'université Tsinghua de Pékin. L'occasion pour le patron de Facebook, en pleine promotion pour son réseau social, de répondre aux question... en chinois. Entre blagues et rires, l'assemblée était conquise.
Vidéos A la une
SEATTLE - 18 août 2014 - Bill Gates, le cofondateur de Microsoft, a répondu avec humour au défi que lui avait lancé le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, en se déversant un seau d'eau glacée sur la tête. La vidéo le montre en train d’échafauder une machine qui se chargera de le mouiller de la tête au pied. Pourquoi un tel défi ? Cette campagne vise à soutenir la recherche autour de la maladie de Charcot, ou sclérose latérale amyotrophique, qui provoque une paralysie progressive de l'ensemble du corps mais dont la cause demeure inconnue. Les participants, une fois le défi achevé, doivent nommer trois victimes. Si ces dernières ne s'exécutent pas, elles doivent verser 100 dollars à l'association américaine contre la SLA. Mark Zuckerberg avait ainsi désigné le fondateur de Microsoft aux côtés de Sheryl Sandberg, la directrice des opérations du réseau social et Redd Hastings le patron de Netflix. Bill Gates a accepté de relever le défi et a désigné à son tour : Elon Musk (fondateur de Tesla et de PayPal), Ryan Seacrest (animateur américain) et Chris Anderson (l'administrateur des conférences TED).
Vidéos A la une
Après "A l'eau ou au resto", un nouveau défi Facebook se répand sur la Toile et atteint plusieurs personnalités. Car, cette fois-ci, c'est pour la bonne cause.
Vidéos Argent/Bourse
Le 14 septembre, Alexandre Mars, CEO de Phonevalley s'est interessé à ce retour en force d'Apple, dans Le Grand Journal de New York, interviewé par Sabrina Quagliozzi, sur BFM Business. Tous les...
Publicité