Vidéos A la une
TOKYO - 1er août 2015 - Casquette vissée sur la tête, Mark Karpelès est emmené par la police japonaise. Ce Français de 30 ans, patron de la plateforme Mt. Gox, principale plateforme d'échange de bitcoins à été arrêté samedi au Japon. La police le soupçonne d'avoir falsifié des données pour créer artificiellement 1 million de dollars. Selon des médias japonais, il est également suspecté également d'avoir dérobé à ses clients des bitcoins, cette monnaie électronique créée en dehors du système bancaire. Accusations démenties par Mark Karpelès. Depuis la faillite de Mt. Gox en 2014, il se pose au contraire en victime de mystérieux hackers qui auraient siphonné les dépôts de bitcoins. Au plus fort de son activité, Mt. Gox revendiquait la gestion de 80% des transactions de la monnaie électronique. Monnaie sulfureuse en raison des activités opaques et criminelles qu'elle draine dans son sillage : vente de photos pédopornographiques, vente de drogue ou de faux papiers.
Publicité