Société
Marine Le Pen a salué le « patriotisme » de l’ancien président sud-africain, qu’elle qualifie d’homme de « paix » et de « réconciliation ». Des propos plus consensuels que ceux que son père tenait dans les années 90.
Publicité