Société
Le Conseil d’Etat français a pris une mesure extraordinaire en accordant à une femme espagnole que le sperme de son mari décédé, congelé en France, soit transféré en Espagne pour qu’elle soit inséminée.
Publicité