Vidéos A la une
L'assureur italien Generali a enregistré son bénéfice net le plus fort de ces huit dernières années : il s'élève à un peu plus de 2 milliards d'euros, en hausse de 21,6%. Des chiffres inférieurs aux attentes des analystes, le titre perdait environ 2% dans la foulée à la bourse de Milan. Le n 3 européen de l'assurance a annoncé un changement de dirigeant. Le Français Philippe Donnet est nommé à sa tête. Ce dernier dit vouloir poursuivre la stratégie actuelle, qui consiste à baisser les coûts et céder des actifs. L'action Generali avait chuté de 20% depuis l'annonce en janvier du départ de son prédécesseur Mario Greco, désormais à la tête du groupe suisse Zurich Insurance .
Vidéos A la une
Pour répondre aux suites de la tragédie de l'Airbus de Germanwings, le consortium d'assureurs que conduit l'allemand Allianz a mis de côté 300 millions de dollars, soit 279 millions d'euros, pour couvrir, affirme un porte-parole de Lufthansa, maison-mère de Germanwings, les probables demandes de dommages et intérêts des familles des victimes ainsi que l'avion accidenté. Selon le quotidien allemand des affaires : Handelsblatt, les dommages et intérêts versés dans le cadre d'un crash aérien se montent généralement à 1 million de dollars, environ 930.000 euros, par passager. La présence d'américains parmi les victimes pourrait conduire, affirme la quotidien allemand, à une indemnisation plus importante. Les pertes humaines consécutives au crash, ainsi que l'avion détruit, devraient être indemnisés par les assureurs même si l'accident a été provoqué de façon délibérée et s'il s'avère que Lufthansa et Germanwings ont failli dans l'exécution de leur mission.
Publicité