Vidéos A la une
Invité sur BFMTV ce vendredi, Marc Trévidic a évoqué les réseaux jihadistes franco-belges qui puiseraient leurs origines dans les filières qui se sont constituées dans "les années 90". L'ancien juge antiterroriste a estimé qu'il n'y avait "pas la Belgique ou la France mais un groupe salafiste important terroriste actif qui est franco-belge". "Il faut chercher dans ces anciens réseaux pour comprendre qui dirige ce qui nous arrive aujourd'hui", a-t-il estimé.
Vidéos A la une
Les échanges entre Salah Abdeslam et les enquêteurs lors de son audition du 19 mars ont été publiés ce vendredi par BFMTV. Une entrevue où le jihadiste semble minimiser son rôle dans les attentats de Paris. Marc Trévidic a déclaré, sur notre chaîne, que le terroriste disait "beaucoup de mensonges sur ses relations avec Abaoud". "C' est logique qu'il minore sa participation, mais même en la minorant elle est énorme", a expliqué l'ancien juge antiterroriste. "Il doit avoir une personnalité un peu plus complexe que l'automate terroriste qui vient pour se faire exploser", a-t-il estimé. "Il a une personnalité avec des failles, des retours en arrière", a-t-il indiqué, ajoutant que Salah Abdeslam "savait très certainement que des attentats se préparaient".
Publicité