Vidéos A la une
Dernier round pour la loi Macron : cet après-midi, l'Assemblée nationale devrait adopter le projet de loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques, portée par le jeune ministre de l'économie Emmanuel Macron. Pour le moment, le gouvernement n'a pas annoncé s'il aurait recours une nouvelle fois à l'article 49-3. Depuis sa présentation en conseil des ministres en décembre 2014, la loi Macron suscite une vive polémique. Surtout, elle a révélé les fortes divisions au sein même du PS. Les frondeurs, qui avaient déjà montré leur hostilité à Manuel Valls dès son arrivée à Matignon en mars 2014, ont manifesté leur vive opposition à ce texte. En première, comme en seconde lecture, ils ont menacé de ne pas le voter, forçant le gouvernement à dégainer l'article 49-3. En lecture définitive, Manuel Valls a peu de raisons de renoncer à cette arme. D'autant que cette fois, il fera l'économie d'un débat sur une motion de censure. En effet, la droite a décidé de renoncer à déposer une nouvelle motion, comme ils l'avaient fait les fois précédentes. Le projet de loi devrait être adopté définitivement vendredi et Manuel Valls souhaite une application rapide des mesures. Mais il aura déchiré la majorité, révélant une fracture profonde entre les sociaux-démocrates, soutiens de François Hollande, de Manuel Valls et d'Emmanuel Macron et les " frondeurs ", qui souhaitent un virage à gauche de la part de l'exécutif. La majorité va-t-elle se ressouder après cet épisode ? Peut-elle rester unie jusqu'à 2017 ? La loi Macron peut-elle créer de l'emploi ? Les invités de Ça vous regarde en débattent ce soir sur le plateau d'Arnaud Ardoin. Invités : Philippe Vigier, président du groupe UDI à l'Assemblée nationale Alain Tourret, député RRDP du Calvados Marc Landré, rédacteur en chef du service Economie France du Figaro Guillaume Duval, rédacteur en chef du mensuel Alternatives économiques La loi Macron va-t-elle créer de l'emploi ? Votez sur LeJDD.fr.
Publicité