Revue du web
Avec Atlantico
En plein entre-deux tours de la primaire citoyenne de la gauche, les accusations du camps de Manuel Valls contre la complaisance supposée de Benoit Hamon vis-à-vis de l'islam pourrait resurgir dans la campagne. Le vainqueur du premier tour pourrait même se trouver fragilisé.
Publicité