Technologies
Grâce à l’observation d’une galaxie, des astronomes britanniques ont compris pourquoi le ciel compte en réalité moins d’étoiles que ce que prédisent les simulations informatiques.
Publicité