Vidéos A la une
Ils étaient 400 policiers à Marseille, 300 à Lille et d'autres rassemblements ont eu lieu dans une dizaine de villes françaises. Les forces de l'ordre demandent plus de moyens, elles s'estiment en sous-effectif. La justice est aussi au coeur de leurs préoccupations, longueurs judiciaires ou au contraire libérations trop rapides. Les policiers sont lassés des dysfonctionnements à répétition. Les syndicats seront reçus par le président François Hollande la semaine prochaine à l'Élysée pour évoquer tous ces sujets.
Publicité