Vidéos A la une
Le secrétaire général adjoint de FO Police Nicolas Comte, invité de BFM Story sur BFMTV ce mercredi, a assuré que la manifestation contre la loi Travail prévue jeudi "aurait été beaucoup plus compliquée à gérer" si elle avait été interdite, "parce qu'on aurait dû gérer ça contre les organisateurs, alors qu'on pourra gérer avec eux". "On utilise la fatigue des policiers pour justifier une décision politique", a accusé Nicolas Comte, appelant la classe politique à ne pas utiliser les forces de l'ordre comme alibi.
Publicité