Revue du web
Avec Atlantico
Le mouvement des policiers en colère s'est poursuivi ce vendredi soir dans toute la France.
Revue du web
Avec La Tribune
[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, comment calmer la fonde de la police ?
Vidéos Argent/Bourse
Attentats, grèves, manifestations, violences, mauvais temps... l'image de la France ces derniers mois a été mise à mal. Une situation qui est loin de profiter au secteur touristique. Longtemps considéré comme le fleuron de l'économie française, cette branche ne cesse d'être en repli, année après année. En France, le tourisme représente pourtant près de 7% du PIB. Le 29 juin dernier, Jean-Marc Ayrault a ainsi annoncé la création d'un Comité d'urgence économique pour relancer le secteur. À quand verra-t-on alors le retour des touristes en France ? - Avec: Jean Pierre Nadir, Président d'Easyvoyage.fr. Et Fréderic Pierret, Directeur Général de l'alliance 46.2. - Les Décodeurs de l'éco, du mercredi 6 juillet 2016, présenté par David Dauba, sur BFM Business.
Actualités
Le site Boursier.com a établi le classement des pays qui font le plus la grève dans l’Union européenne. Et la France arrive sur le podium.  
Vidéos A la une
Bernard Cazeneuve a appelé à la "responsabilité", ce mardi, alors que le bras de fer entre les syndicats et les autorités se poursuit sur la manifestation de jeudi. Juste avant la réunion entre le préfet et les syndicats, le ministre de l'Intérieur a affirmé que "les policiers sont fatigués", compte-tenu de leur forte mobilisation sur plusieurs fronts. "Je suis trop lucide sur le niveau de la menace pour ne pas tenter de jouer l'apaisement et la responsabilité, mais il faut être plusieurs pour y arriver", a expliqué gravement le ministre de l'Intérieur.
Vidéos A la une
Jeudi prochain, une nouvelle journée de mobilisation contre la loi Travail aura lieu à Paris. Face aux risques de débordement, la préfecture de police de Paris propose un rassemblement statique à la place d'un défilé. Ce lundi, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve avait déjà alerté sur l'impossibilité de la tenue d'une manifestation itinérante. Les syndicats contestataires refusent, eux, de se soumettre à cette demande. Si la manifestation est interdite, les organisateurs risquent jusqu'à six mois de prison et 7.500 euros d'amende.
Vidéos A la une
"On ne peut pas avoir et la fan zone et les manifestations", a estimé Rachida Dati ce vendredi sur BFMTV, rappelant les nombreuses dégradations subies dans le 7e arrondissement de Paris, dont elle est maire, au cours des dernières manifestations contre la loi Travail. Selon elle, "il vaudrait peut-être mieux interdire les manifestations", compte tenu de l'état d'urgence et du contexte de menace terroriste. L'ancienne ministre de la Justice de Nicolas Sarkozy dénonce un laisser-faire de la part du gouvernement à l'égard des casseurs. "Où est le garde des Sceaux ?", s'est-elle interrogée, ne manquant pas l'occasion de critiquer son successeur, Jean-Jacques Urvoas.
Vidéos Argent/Bourse
François Hollande a déclaré ce mercredi qu'il n'y aurait plus "d'autorisation de manifester" si la préservation des "biens et des personnes" ne pouvait être "garantie". Cette annonce intervient alors que la veille, des casseurs se sont attaqués à l'hôpital Necker, au cours de la manifestation parisienne contre la loi Travail. "Menacer d'interdire les manifestations était le signe d'un gouvernement aux abois", a estimé la CGT. Est-on réellement en train de vivre une fin de règne ? Le pouvoir manque-t-il de moyens ou d'autorité ? - Avec: Emmanuel Lechypre, éditorialiste BFM Business. Christian Sommade, délégué général du Haut Comité Français pour la Défense Civile. Jean-Luc Taltavull, secrétaire général adjoint du syndicat des commissaires de la police nationale. Et Franck Morel, avocat, cabinet Barthélemy, co-auteur d'un autre droit du travail possible. - Les Décodeurs de l'éco, du mercredi 15 juin 206, présenté par Fabrice Lundy, sur BFM Business.
Vidéos A la une
Au lendemain de la manifestation contre la loi Travail qui a largement dégénéré mardi, faisant plusieurs blessés chez les manifestants comme les forces de l'ordre, le gouvernement a lancé un avertissement aux syndicats organisateurs. Les prochaines manifestations pourraient ainsi être tout simplement interdites si la préservation des "biens et des personnes" ne pouvait être "garantie".
Vidéos A la une
Un véhicule de la RATP a été incendié mardi soir place de la République à Paris, et deux Autolib' ont ensuite été brûlés non loin de...
Vidéos A la une
Tout comme l'AP-HP, la Fédération hospitalière de France a décidé de porter plainte après les dégradations de l'hôpital Necker en marge de la manifestation contre la loi Travail ce mardi. "Un hôpital, c'est un sanctuaire républicain. On n'attaque pas un hôpital", a réagi au micro de BFMTV Frédéric Valletoux, le président de la Fédération. "Il y a des limites que l'on ne franchit pas", a conclu le dirigeant ce mercredi matin.
Vidéos A la une
Une autre grande journée de mobilisation contre la loi Travail a lieu ce mardi. La veille, les responsables syndicaux s'activaient en coulisses pour mobiliser au maximum. Parmi eux, Baptiste Talbot, l'un des instigateurs des grèves anti-loi Travail. Calme et percutant, il est chargé de convaincre les salariés de venir manifester. Secrétaire général de la CGT Service public depuis huit ans, il vit actuellement son plus long mouvement de grève. Pour lui, cette mobilisation est "un moment important et particulier".
Vidéos Argent/Bourse
Avec: Jacques Généreux, professeur d'économie à l'IEP. Alain Madelin, président du fonds Latour Capital. Et Jean-Charles Simon, économiste et président de la société d'études et de statistiques Facta. - Les Experts, du mardi 14 juin 2016, présenté par Nicolas Doze, sur BFM Business.
Vidéos A la une
Alors que l'Euro débute ce vendredi, les mouvements de grève, engagés à la fois pour dénoncer la loi Travail et pour réclamer des revendications particulières, persistent. Hervé Gattegno estime que si l'organisation de cet événement est impeccable et si l'équipe de France gagne, on peut espérer une bouffée d'optimisme, voire un petit rebond économique pour le pays. Par contre, si les perturbations continuent, les tensions risquent de s'alourdir. À l'heure qu'il est, on peut faire des pronostics sur les matchs et non sur les grèves. Les Bleus ont donc plus de chance de gagner mais François Hollande pas beaucoup. - Bourdin Direct, du vendredi 10 juin 2016, sur RMC.
Vidéos A la une
"Toutes ces perturbations ça détruit de l'emploi, ça met des gens dans la souffrance", a lancé Ségolène Royal jeudi à la veille du coup d'envoi de l'euro de football alors que des grèves perturbent à la SNCF. "Il y a un temps pour tout et là c'est le moment du rassemblement. Le message a été entendu en plus donc je crois que ça ne sert à rien", a argué la ministre de l'Environnement.
Vidéos Zapping Actu
Scènes de désolation en Seine-et-Marne à cause des inondations ; La CGT s'attaque à la villa de Pierre Gattaz, Les reflux gastriques de Jean-Marie Le Pen... Retrouvez tous ces extraits et bien plus dans notre zapping Actu du jour.
Vidéos Argent/Bourse
Avec: Anthony Gratacos, président de l'entreprise de transport Gratacos Père&Fils, conseiller municipal PS à Moussy-le-Neuf. Emmanuel Lechypre, éditorialiste à BFM Business. Et Ludovic Subran, chef économiste d'Euler Hermès. - Les Experts, du vendredi 3 juin 2016, présenté par Nicolas Doze, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Avec: Evelyne Platnic-Cohen, présidente de Booster Academy. Anthony Gratacos, président de l'entreprise de transport Gratacos Père&Fils, conseiller municipal PS à Moussy-le-Neuf. Emmanuel Lechypre, éditorialiste à BFM Business. Et Ludovic Subran, chef économiste d'Euler Hermès. - Les Experts, du vendredi 3 juin 2016, présenté par Nicolas Doze, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Après la plainte pour diffamation déposée par la CGT contre Pierre Gattaz, c'est au tour du Medef d'en appeler à la justice. Mardi dernier, l'organisation patronale a appelé les entreprises touchées par les blocages des manifestants à porter plainte pour entrave à la liberté du travail. Pierre Gattaz a même qualifié de "terroristes" les méthodes de la CGT dans la contestation contre la loi Travail. Mais pourquoi le Medef a-t-il agit ainsi ? Jean-Charles Simon estime que face à des situations de grandes tensions, il faut que le Medef soit virulent dans son expression publique. Pierre Gattaz a haussé le ton car il a surement senti une sorte d'exaspération qui pouvait aller jusqu'à la volonté de ne pas respecter la loi. - Avec: Jean-Charles Simon, fondateur de Factamedia. - Good Morning Business, du vendredi 3 juin 2016, présenté par Stéphane Soumier, sur BFM Business.
Vidéos A la une
A Nantes, des violences ont éclaté ce jeudi en marge de la manifestation contre la loi Travail. Des incidents ont eu lieu aux alentours de la mairie. Les policiers ont voulu ramener les manifestants vers le centre-ville. Mais le cortège s'est morcelé et les forces de l'ordre ont du mal à maintenir l'ordre. Une bagarre entre manifestants et commerçants a même éclaté, rapporte l'envoyé spécial de BFMTV à Nantes Adrien Godet. La manifestation, qui n'est pas encore terminée, à pour le moment retrouver son calme.
Vidéos A la une
Le délégué du personnel et comité d'entreprise de l'Union Syndicale de l'Intérim, Mustapha Hamani, revient sur les manifestations dans la zone de Bissy pour le retrait de la loi El Khomri.
Vidéos A la une
Selon le secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies, la quasi-totalité des blocages des dépôts pétroliers ont été levés par les forces de l'ordre ce vendredi. Seul celui de Gargenville, dans les Yvelines, est encore d'actualité. Pour faciliter les réapprovisionnements, les camions-citerne pourront exceptionnellement circuler ce week-end. La situation aux terminaux pétroliers du Havre, qui alimentent notamment les aéroports parisiens, reste en revanche compliquée. Le mouvement de grève a été reconduit pour 72 heures, mais des pompages limités permettront tout de même d'assurer l'alimentation d'Orly et de Roissy-Charles-de-Gaulle.
Vidéos A la une
A quelques jours de l'Euro 2016, Luc Poignant, porte-parole du syndicat Unité SGP Police FO, explique sur BFMTV que les forces de l'ordre disposent "des moyens que le politique veut bien nous donner". "Il y a des missions qu'on va alléger", comme les services de police secours détaille le représentant. "On n'est pas assez nombreux pour assurer l'antiterrorisme, les manifestations et l'Euro 2016".
Société
Chaque jour de manifestation, les employés grévistes se voient amputer d'une partie de leur salaire. Comment s’organisent-ils pour faire face à ce manque d’argent ?
Vidéos A la une
En visite au Japon dans le cadre d'un sommet du G7, le président de la République a tenu à réaffirmer sa position de fermeté face à la...
Vidéos A la une
Une nouvelle journée de mobilisation contre la loi Travail a eu lieu partout en France ce jeudi. A Bordeaux, près de 2.500 personnes se sont réunies. A Nantes, une manifestation initialement interdite a été dispersée par les forces de l'ordre. A Marseille, les grévistes menacent de poursuivre leurs actions s'ils ne sont pas entendus. Tous réclament toujours le retrait du texte et envisagent d'amplifier le mouvement si le gouvernement ne recule pas.
Vidéos A la une
Trois des quatre personnes impliquées dans l'affaire de la voiture de police brûlée le 18 mai dernier ont été libérées sous contrôle judiciaire. Une décision qui énerve beaucoup Gad Elmaleh. Pour lui, c'est le gouvernement qui est responsable, et il le fait savoir.
Vidéos A la une
Le secrétaire national du Parti Communiste français (PCF) Pierre Laurent, invité de News et Compagnie sur BFMTV mardi, a apporté son soutien au mouvement des blocages et des grèves qui secoue la France, estimant qu'il "faut l'amplifier". "Le gouvernement a pris une très grande responsabilité il y a quelques semaines, qui est de faire passer en force cette loi au Parlement, alors qu'il n'y avait déjà pas de majorité dans l'opinion publique ni au Parlement", a-t-il déclaré. Pierre Laurent a jugé "normal que les gens essaient de se faire entendre autrement".
Vidéos A la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/ufwArFhv . Le premier secrétaire du Parti Socialiste en Sarthe, Christophe Counil, revient sur les manifestations contre la loi El khomri et le recours à l'article 49-3 par le gouvernement. Plus sur http://wizdeo.com/s/lemanstv . Pour exploitation TV, droits réservés, nous contacter sur http://wizdeo.com/s/banqueimages
Vidéos A la une
Les policiers dénoncent actuellement une haine " anti-flic ". Un combat dans lequel ils peuvent compter sur un soutien inattendu, celui du chanteur Renaud.

Pages

Publicité