Vidéos à la une
Le nombre de retraitées engagées pour faire du baby-sitting a fortement augmenté, de 40% en un an. Les mamies-sitters rassurent plus les parents par rapport aux jeunes étudiantes. "Le problème avec les étudiantes plus jeunes, c'est qu'elles sont bien souvent tributaires de leur planning d'études et qu'elles ont plus tendance à abandonner leur poste rapidement", a expliqué Martin Perraud, père de famille en recherche d'une nounou.
Publicité