Vidéos A la une
Hier à l'Assemblée nationale, la loi Travail a été adoptée en première lecture car la motion de censure déposée par la droite a été rejetée. Si l'on dresse le bilan de cette affaire, on peut dire que personne n'en est sorti vainqueur. Mais il faut reconnaître que François Hollande est le grand perdant. D'ailleurs, les conditions de l'adoption de ce texte prouvent qu'il n'existe plus de véritable majorité. Face à cela, François Hollande parviendra-t-il encore à être candidat en 2017 ? - Bourdin Direct, du vendredi 13 mai 2016, sur RMC.
Vidéos A la une
Le projet de loi pour réformer la Constitution doit être débattu à l'Assemblée nationale à partir de vendredi. Pourtant, une semaine après la démission de Christiane Taubira, les députés socialistes restent partagés sur la mesure concernant la déchéance de nationalité. De quoi ruiner les efforts du gouvernement qui avait gommé la mention "binationaux" qui dérangeait la gauche. De ce fait, la création d'apatride crée une vive polémique. Apolline de Malherbe estime qu'un échec politique majeur est en vue pour François Hollande. - Bourdin Direct, du mercredi 3 février 2016, sur RMC.
Vidéos A la une
Le président congolais Joseph Kabila a soumis quatre noms de médiateur aux Nations unies pour mener à bien le dialogue majorité présidentielle-opposition ...
Vidéos A la une
Le 19 février, Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV, Anna Cabana, grand reporter au Point et David Revault d'Allones, grand reporter au Monde sont revenus sur le rejet de la motion de censure, dans une édition spéciale, présentée par Ruth Elkrief sur BFMTV.
Vidéos A la une
Hervé Gattegno a décrypté les conséquences pour François Hollande et le gouvernement du recours à l'article 49-3 de la Constitution pour faire passer la loi Macron à l'Assemblée nationale.
Vidéos A la une
Le 17 février, Bruno Le Roux, président du groupe PS à l'Assemblée, a expliqué la raison pour laquelle le gouvernement a recouru au 49.3, dans une édition spéciale autour de la Loi Macron, présentée par Olivier Truchot sur BFMTV.
Vidéos A la une
Le 17 février, Thierry solère, député UMP des Hauts-de-Seine, a été reçu par Olivier Truchot pour une édition spéciale autour de la Loi Macron, sur BFMTV.
Vidéos A la une
Le 17 février, Richard Ferrand, député PS du Finistère, et rapporteur général de la loi Macron, a répondu aux questions d'Olivier Truchot sur la motion de censure déposée par l'UMP à l'encontre de la loi Macron.
Vidéos A la une
Le 17 février, Carlos Da Silva, porte-parole du Parti socialiste et député de l'Essonne, a répondu aux questions d'Olivier Truchot sur la stratégie du gouvernement de recourir au 49-3 pour faire passer la loi Macron.
Vidéos A la une
Le 17 février, Thierry Arnaud, chef du service politique à BFMTV et David Revault d'Allonnes, grand reporter au Monde, ont été reçus par Olivier Truchot pour une édition spéciale autour de la Loi Macron, sur BFMTV.
Vidéos A la une
Le 17 février, François Bayrou, président du MoDem et maire de Pau (Pyrénées-Atlantiques), a répondu aux questions d'Olivier Truchot sur le passage en force de la loi Macron.
Vidéos A la une
Le 17 février, Thierry Arnaud, chef du service politique à BFMTV et David Revault d'Allonnes, grand reporter au Monde, ont été reçus par Olivier Truchot pour une édition spéciale autour de la Loi Macron, sur BFMTV.
Vidéos A la une
Politique Première: Hervé Gattegno revient, ce vendredi 14 novembre, dans sa chronique politique quotidienne sur la décision de la direction du PS d'organiser le prochain congrès du parti en juin 2015. D'après lui, c'est encore un autre signe de défaite pour François Hollande.
Vidéos A la une
Thomas Snégaroff, historien, spécialiste des Etats-Unis, était sur le plateau de BFM Story. Barack Obama se trouve dans une situation difficile six ans après son arrivée au pouvoir. En effet, les électeurs américains sont appelés aux urnes pour les élections de mi-mandat. Actuellement favorable au parti républicain, ce scrutin peut bouleverser les dernières années de son mandat si les républicains parviennent à obtenir la majorité au Sénat.
Vidéos A la une
Le face à face a opposé Ivan Levaï, journaliste et Christine Ockrent, journaliste et auteur de "Les Oligarques: le système Poutine" aux Éditions Robert Laffont.
Vidéos A la une
Carlos Da Silva, député socialiste de l'Essonne, a répondu aux questions de Ruth Elkrief sur le résultat du vote de confiance du gouvernement Valls II. Après son discours de politique générale devant les députés, Manuel Valls a obtenu la confiance avec 269 voix pour et 244 contre. C'est une majorité nettement plus faible que celle accordée en avril, 31 socialistes se sont abstenus contre 11. Pour Carlos Da Silva "ce qui compte c'est que la confiance et toutes les lois qui ont été présentées par le gouvernement depuis 6 mois ont été votées".
Vidéos A la une
Le 16 septembre, le résultat du vote de confiance du nouveau gouvernement de Manuel Valls a été décrypté par Alain Marschall et ses invités: Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV, Franz-Olivier Giesbert, journaliste et écrivain, Nadine Morano, eurodéputée UMP, Ruth Elkrief, journaliste politique de BFMTV, et Éric Brunet, essayiste et chroniqueur, dans le 20H Politique, sur BFMTV. Le Premier ministre a obtenu la confiance des députés à l'Assemblée nationale avec 269 voix contre 244. Toutefois, il n'atteint pas le seuil symbolique de la majorité absolue qui est fixé à 289 voix.
Vidéos A la une
À l'Assemblée nationale, Manuel Valls doit faire face à une fronde au sein de son propre camp. Des parlementaires socialistes dont Mathieu Hanotin, député PS de Seine-Saint-Denis, contestent effectivement la politique menée par le gouvernement et pointent même du doigt le pacte de responsabilité. Lors du vote de confiance, 33 députés frondeurs s'abstiennent et privent le Premier ministre de la majorité absolue au Parlement.
Vidéos A la une
Le 16 septembre, le résultat du vote de confiance du nouveau gouvernement de Manuel Valls a été décrypté par Alain Marschall et ses invités: Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture et porte-parole du gouvernement, Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV, Franz-Olivier Giesbert, journaliste et écrivain, Ruth Elkrief, journaliste politique de BFMTV, et Éric Brunet, essayiste et chroniqueur, dans le 20H Politique, sur BFMTV. Les députés ont accordé leur confiance au Premier ministre par 269 voix contre 244. Manuel Valls a obtenu donc la majorité absolue des suffrages exprimés, fixée ce mardi à 257 voix. Mais il n'a pas atteint le seuil symbolique de la majorité absolue de tous les députés, fixé à 289 voix dans cette Assemblée qui compte 577 parlementaires. Par ailleurs, le scrutin a été marqué par un rétrécissement de la majorité dû à une hausse de l'abstention des députés socialistes.
Vidéos A la une
Ce mardi, le Premier ministre a sollicité à nouveau le vote de confiance de son gouvernement et de sa politique. Pendant plus de 50 minutes, Manuel Valls a détaillé son programme. A la fin de son discours, il a été ovationné par sa majorité à l'Assemblée Nationale.
Vidéos A la une
Thomas Thévenoud, qui n'a pas payé d'impôt pendant plusieurs années, peut-il rester député ? Des voix s'élèvent à droite, mais aussi à gauche pour réclamer la démission de l'Assemblée de l'éphémère secrétaire d'État. "Il est évident que cette démission poserait un problème au groupe socialiste (...) Cette élection partielle serait perdue. On s'approche pour le PS dangereusement de la barre de la majorité absolue", estime Bruno Dive, éditorialiste à Sud-Ouest.
Vidéos A la une
BFM Politique: le face à face a opposé Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste, à Benoist Apparu, député UMP de la Marne. D'après Benoist Apparu, la difficulté principale se pose sur la ligne idéologique du Parti socialiste et de sa majorité à l'Assemblée nationale, qu'il y a une contradiction entre la politique des frondeurs dite "politique de la demande" et de celle du gouvernement dite "politique de l'offre". Jean-Christophe Cambadélis pense quant à lui que leur idéologie se base sur une combinaison de ces deux politiques, qu'il n'y a pas d'opposition entre ces deux contextes, et qu'il ne s'agissait que d'un ajustement dans lequel on met un accent sur l'un des deux.
Vidéos A la une
Jean-Luc Mélenchon a une nouvelle fois critiqué l'exécutif ce dimanche à Grenoble. Il a reproché à François Hollande de ne pas tenir compte de son programme de campagne, ni du vote des électeurs. Selon lui, le chef de l'Etat a divisé "la gauche, sa majorité et le gouvernement".
Vidéos A la une
Christian Eckert, secrétaire d'État au Budget était l'invité de BFM Story. Le chef de l'État a lancé ce mercredi 20 août dans une interview au Monde une vaste contre-attaque en cette rentrée à hauts risques marquée par une situation économique calamiteuse, avec une batterie d'initiatives tous azimuts, au risque de bousculer sa majorité qui est déjà fragilisée. Le président de la République entend \" accélérer les réformes \" quand le Premier ministre martelait encore ce weekend qu'il était \" hors de question \" pour son gouvernement de changer de politique.
Vidéos A la une
Anna Cabana, grand reporter au Point, Thomas Wieder, journaliste politique et chef du service France au Monde. Retour sur la relation entre les performances de l'équipe de France et la politique, sur la manière dont le gouvernement gère la fronde menée dans sa majorité à l'Assemblée nationale et sur le retour en politique de plus en plus imminent de l'ancien président Nicolas Sarkozy.
Vidéos A la une
Les députés de la majorité se divisent autour du projet de loi de finances rectificative, en débat dans l'hémicycle. Les "frondeurs" socialistes, écologistes et communistes proposent des amendements au texte, tandis que les députés légitimistes tentent de les rappeler à l'ordre. Le vote solennel du collectif budgétaire aura lieu mardi à l'Assemblée. Élisa Bertholomey
Vidéos A la une
Hervé Gattegno a donné son point de vue sur la majorité qui a adopté le plan de 50 milliards d'euros d'économies, présenté par Manuel Valls à l'Assemblée nationale hier. Selon lui, "Manuel...
Vidéos A la une
Véronique Jacquier revient, ce mardi, dans sa chronique politique quotidienne sur le vote du programme de stabilité qui aura lieu cet après-midi à l'Assemblée nationale. Pour compenser les...
Vidéos A la une
Guillaume Paul revient sur le débat autour du plan d'économies de Manuel Valls. Plusieurs députés PS ont élaboré des scénarios alternatifs au plan d'économies de 50 milliards d'euros du...
Vidéos A la une
Politique Première: Apolline de Malherbe revient, ce lundi 7 avril, dans sa chronique politique quotidienne sur la pression politique qui pèse sur le nouveau Premier ministre Manuel Valls. Face à...

Pages

Publicité