Vidéos à la une
Près de trois ans après son élection à la tête de la ville de Beaucaire, dans le Gard, Julien Sanchez divise. Les actions du maire Front national, proche de Marine Le Pen, conviennent à certains de ses électeurs comme Liliane, commerçante: "On a le calme. C'est tranquille. Il a le rôle d'un maire qui doit faire son boulot". D'autres, au contraire, estiment que Julien Sanchez s'attaque principalement aux populations pauvres: "Pour lui, de toutes façons, les pauvres sont forcément les étrangers qui vivent aux crochets de l'État grâce aux allocations familiales", dénonce Laure Cordelet, fondatrice du rassemblement Regards sur Beaucaire. Le maire de 33 ans, quant à lui, assume la méthode forte: "Quand on franchit la ligne jaune, ça tombe. Je ne suis pas assistante sociale, je ne suis pas là pour discuter avec des délinquants, des criminels et me mettre d'accord avec eux".
Politique
Quelques jours avant Noël, le conseil municipal a validé l'appellation d'une rue jusque-là sans nom. Un choix fait pour rendre hommage aux Britanniques ! 
Société
Julien Sanchez, le maire de Beaucaire, est accusé par des commerçants musulmans de sa ville d’avoir émis deux arrêts "discriminatoires" en plein mois du Ramadan. Ceux-ci interdisaient l'ouverture des commerces entre 22 heures et 5 heures du matin.
Vidéos à la une
La ville de Fréjus, dans le Var est désormais dirigée par un élu FN, David Rachline. Pour éponger la dette de la municipalité de 140 millions d'euros, le maire n'hésite pas à tailler dans les subventions des associations et à communiquer de manière brutale.
Publicité