Un nutritionniste qui préconise de ne pas à hésiter à manger du chocolat, du foie gras ou des gâteaux secs, ça vous étonne ? Et pourtant, c'est la ligne du Dr Jean-Philippe Zermati. Pour lui, les régimes sont inutiles. Il prône au contraire le retour à une alimentation guidée par nos sensations.

Maigrir sans régime

Qui l'ignore encore ? Près de 95% des personnes qui ont suivi un régime reprendront dans les mois ou années qui suivent leur poids initial... voire le dépasseront ! Nous mangeons de plus en plus allégé, les régimes se suivent et se ressemblent, mais cela ne nous empêche pas de dépasser les records d'obésité...

Faut-il alors manger "équilibré" ? Plus de fruits, de légumes, moins de graisses ? Qui a envie de dire non ? Pourtant l'important pour notre poids n'est pas la composition de l'aliment mais son apport calorique. 1000 calories de groseilles ou de chocolat nous feront "grossir" dans les mêmes proportions. "Oui, mais une grande assiette de légumes cale plus qu'un paquet de frites, même si elles apportent autant de calories" direz-vous. Eh bien, c'est faux. Si les légumes nous rassasient plus facilement, ils seront plus vite digérés, et nous aurons donc plus rapidement faim.

Une seule recette : manger à sa faim !

Quelle solution alors? Ne pas suivre de régime, ne pas se forcer à manger équilibré tout au long de la vie. Mais comment maigrir alors ? Manger ce dont on a envie, quand on en a envie, et arrêter de manger une fois repu. Simple ? Pas sûr ?

Nous sommes tellement noyés sous la pression médiatique que nous avons perdu la pleine conscience de nos sensations alimentaires. C'est ce qui nous fait grossir, car les interdits (tu ne mangeras pas de graisses, tu mangeras moins de viande rouge, plus de poisson, tu feras trois repas par jour...), engendrent la transgression, puis la perte de contrôle, avec son cortège de honte et de culpabilité. Résultat, on "craque" sur les aliments interdits, on surconsomme les aliments autorisés (légumes, yaourts à 0%).

Pour Jean-Philippe Zermati, qui se base sur de nombreuses expériences scientifiques internationales, la restriction cognitive est un état de régime permanent, qui nous met dans une peur obsessionnelle de grossir. Or, tout individu a en lui une compétence physiologique et psychologique qui lui permet d'ajuster sa consommation d'aliments à sa dépense énergétique pour se maintenir autour de son poids d'équilibre.

Publicité
Si nous dépensons 2500 calories par jour, nous aurons "faim" pour 2500 calories. Une simple erreur d'1% nous ferait grossir de 9 kilos tous les 10 ans ! Ce qui n'arrive évidemment pas. Il faut donc faire confiance à notre corps, et se débarrasser des contraintes que nous lui imposons.
Publicité