Coup de promo planétaire réussi pour le nouveau long métrage de Frank Miller et Robert Rodriguez. Une affiche de film couplée à un déshabillé transparent sur une jolie frenchie et c'est l'Outre-Antlantique qui s'affole et alimente la polémique.

Voilà que la poitrine d'Eva Green se met à faire parler d'elle et semble ne laisser personne indifférent ces derniers jours. A l'occasion de la sortie du prochain Sin City, les producteurs ont joué à fond le côté érotique de cette affiche. Celle-ci laisse, sous la lumière filtrée au travers de persiennes, deviner les courbes de l'actrice française dans son rôle d'Ava Lord, un tantinet sensuelle et... très femme fatale.

La robe de chambre est transparente, oui,  mais, le poster n'en est pas pour autant plus provocant que d'autres affiches publiées auparavant. Et pourtant, ce dernier a réussi a heurté la sensibilité de la Motion Pictures Assocation of America (MPAA), organisation chargée, entre autres, de la classification des films. Selon cette dernière "la nudité, la courbe de son sein, le cercle sombre de son aréole (sont) visible(s) sous sa robe légère," comme le rapporte le site Pagesix.com.

Publicité
Le succès au rendez-vous ?Qu'importe. Même si l'image a été censurée par la MPAA, la polémique a permis de faire un vrai/faux bad buzz profitable au deuxième volet de Sin City. Celle-ci a en effet permis au film à venir de bénéficier d'un écho mondial à l'aube de sa sortie dans les salles le 17 septembre prochain.

Vidéo sur le même thème : Bande annonce Sin City 2

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité