On les a un peu trop vus, un peu trop entendus. En 2012, ils sont nombreux à avoir squatté la Une des médias pour des raisons pas toujours valables. Copé, Fillon, Depardieu ou Zlatan, ils étaient partout. Ce qu’on leur souhaite en 2013 ? De moins les entendre !

 

Jean-François Copé et François Fillon

Publicité
Ils se sont disputés la tête du parti durant un mois entier, transformant l’UMP en champ de bataille. Jean-François Copé et François Fillon se sont livrés à une véritable guerre de tranchées, l’un en s’autoproclamant président du parti, l’autre en contestant les résultats et menaçant son adversaire de diverses actions en justice. Après une joute verbale sans fin, la création d’un nouveau groupe parlementaire, et des rencontres par dizaines pour tenter de trouver un terrain d’entente, les deux enfants terribles de l’UMP ont fini par se mettre d’accord. On devrait donc normalement avoir la paix jusqu’en septembre prochain, date d’un nouveau vote… Ouf !

Publicité