Paillettes, dorures, carrosses… les souverains font rêver le monde entier, mais sont-ils vraiment riches ? Planet s’est penché sur la question. 

La monarchie est souvent synonyme d’argent et de luxe, mais est-ce vraiment une réalité ? Il est bien entendu difficile de ne pas évoquer le cas de la Reine Elizabeth II, certainement la souveraine la plus célèbre à travers le monde. Si le patrimoine de la couronne britannique est estimé à près de 10 milliards d’euros, la monarque touche également une sorte de "salaire" le "Sovereign Grant", en tant que chef d’Etat, a expliqué Paris Match. Il s’agit d’une subvention annuelle versée par les contribuables, représentant 15% du montant du patrimoine de la famille royale. En 2014, celle-ci était estimée à près de 36 millions de livres sterlings (45 millions d’euros).

Cette indemnité a pour but de couvrir les frais de représentation de la Reine ainsi que toute la logistique dont elle bénéficie. Jusqu’en 2012, la reine percevait une autre indemnité, plus conséquente, la "Civil List", comme l’a rappelé Le Soir. Selon les chiffres de 2013, celle-ci était 14% supérieure au "Sovereign Grant". Si la fortune personnelle d’Elizabeth II n’a jamais été rendue publique, certains spécialistes évoquent un montant de 400 millions de livres sterlings (plus de 450 millions d’euros), sans compter les deux châteaux qu’elle a en sa possession estimés à 350 millions d’euros. Jusqu’en 1993, la Reine ne payait pas d’impôt. Après plusieurs mois de contestations sociales, elle s’est enfin résolue à mettre la main à la poche.

A lire aussi : Le véritable coût de la monarchie belge

Albert II de Monaco, une fortune personnelle bien plus importante

Le prince Albert II de Monaco, chef d’Etat d’un pays à l’envergure bien plus modeste, peut se targuer de posséder une fortune de près de 900 millions d’euros. Comme l’a expliqué El Mundo, le souverain est l'un des plus gros propriétaires fonciers de France, de quoi lui assurer une belle rente annuelle. De plus, le fils de la princesse Grace, ainsi que le reste de la famille princière, possèdent de nombreuses actions dans la société des bains de mer de Monaco. Fondée en 1863 sur décret du Prince Charles III, celle-ci gère plusieurs hôtels de luxe et établissements de loisirs, dont le mythique Casino de Monte-Carlo.

Cependant, comme l’a rapporté Paris Match, le souverain monégasque est largement devancé au niveau européen par le prince Hans-Adam II de Liechtenstein, dont la fortune est estimée à 3,3 milliards d’euros. En plus d’être propriétaire de nombreux actifs immobiliers et financiers, la famille de la principauté détient une des plus importantes collections d’art au monde, a relevé El Mundo.

Publicité
Néanmoins, la plus grosse fortune royale se trouve… en Thaïlande ! Comme l’a indiqué La Croix, le roi Rama X, qui a succédé à son père en 2016, profite d’une fortune colossale estimée à plusieurs dizaines de milliards de dollars ! Les pétromonarchies du Golf ne sont pas à plaindre non plus, à l’image du sultan du Barein, Hassanal Bolkiah, dont la fortune personnelle a été estimé par Forbes en 2015 à 17,24 milliards d’euros. Ainsi, les têtes couronnées ont encore de beaux jours devant elles...

Vidéo sur le même thème : Elizabeth II en visite dans les Highlands, en Ecosse