Le Beelitz-Heilstätten Hospital a de quoi donner des frissons. Ce bâtiment, qui a soigné Adolph Hitler, mais aussi les blessés de l'armée soviétique durant la guerre froide, est aujourd'hui laissé à l'abandon, et le visiter donne la chair de poule.

Le Beelitz-Heilstätten : un hôpital abandonné qui donne des frissons

Construit en 1898, le Beelitz-Heilstätten Hospital a d'abord servi de sanatorium, accueillant les malades de la tuberculose. En 1916, il accueille un certain patient du nom d'Adolph Hitler, caporal dans l'armée allemande, blessé à la jambe lors de l'explosion d'une bombe. Durant la Seconde guerre mondiale, c'est là que de nombreux soldats nazis furent soignés. Après 1945, cet hôpital berlinois a ensuite pris en charge les militaires soviétiques, jusqu'à la chute du mur en 1990. Si l'une des ailes sert encore d'hôpital psychiatrique, le reste du bâtiment est aujourd'hui abandonné. Les amateurs de frissons peuvent le visiter, mais on vous aura prévenus : ça donne la chair de poule.