Depuis quelques jours, un Siamois aux allures de koala intrigue les internautes. Si son physique est amusant, il pose toutefois la question des "hyper types".

À première vue, cet animal semble tout droit sorti d’un film d’animation. Baptisé le "chat koala", cette créature, révélée par le site Amazing Life, est pourtant bien réelle. Et pour cause : il s’agit d’un chat Siamois. L’animal serait le fruit de plusieurs croisements de Siamois aux grandes oreilles. Si son apparence a déjà attendri de nombreux internautes, les défenseurs animaliers s’inquiètent quant à eux des conséquences engendrées par les sélections génétiques.

A lire aussi - Insolite : ces chats qui ressemblent à quelque chose ou quelqu'un d'autre...

Si certains individus d’une même race se sont naturellement différenciés au fil du temps, ce félin a été volontairement "transformé". L’animal fait en effet partie des "hyper types", ces animaux dont on modifie certaines caractéristiques physiques en opérant une sélection génétique.

Des excès particulièrement dangereux

Publicité
Des excès qui "entraînent souvent des répercussions sur la santé et la qualité des animaux", selon Catherine Bastide, directrice de la Fédération pour la gestion du Livre officiel des races félines (LOOF), interrogée par Sciences et Avenir. Il n’est donc pas rare de rencontrer chez certains chats hyper typés, comme les Persans ou encore les Burmeses américains, des cas de brachycéphalie, autrement dit des problèmes respiratoires dus au raccourcissement de la face. Concernant le Siamois, des oreilles disproportionnées peuvent par exemple conduire à la formation de plus petits yeux.

"Dès qu’il y a de l’inconfort pour l’animal, il est question d’hyper type", confie Catherine Bastide à nos confrères, avant de conclure : "tout est une question d’équilibre".