Chaque année, la ville de Niigata, au Japon, organise un festival pour fêter la fin des récoltes de riz, et voit ses champs envahis d'animaux sauvages et gigantesques grâce aux artistes qui transforment les restes de paille en sculptures géantes.

Des dinosaures dans les champs de riz

Chaque 31 août, la ville de Niigata au Japon célèbre la fin des récoltes de riz avec l’ouverture d’un festival appelé « Wara ». Les restes de paille sont alors transformés par les artistes locaux en différentes sculptures qui attirent de nombreux curieux. Fabriquées autour de structures en bois, ces œuvres d’art en forme d’animaux donnent l’impression que les champs sont envahis de gigantesques créatures plus ou moins inquiétantes, auprès desquelles les visiteurs peuvent poser pour une photo souvenir. Certaines d’entre elles attirent particulièrement les amateurs : les dinosaures de l’artiste Amy Goda, qui semblent avoir redonné vie à ces monstres préhistoriques. Des sculptures à voir jusqu’au début du mois de novembre.