A quoi ressembleraient les modèles des plus célèbres tableaux si les peintres les avaient d'abord retouchés sur Photoshop avant de les exposer ? Une photographe américaine a réservé à ces tableaux le même traitement que celui fait aux photos de mannequins actuelles.

Grande Odalisque de Jean Auguste Dominique Ingres

Lauren Wade veut ainsi interpellé sur la représentation contemporaine que l'on faisait du corps féminin. Cette photographe américaine souhaite faire réfléchir sur l'utilisation sans limite de Photoshop, notamment dans les magazines, qui aboutit à déformer la réalité. Pour montrer que les canons de beauté varient d'une époque à l'autre, Lauren Wade a ainsi retouché quelques-uns des plus célèbres tableaux qui mettent en scène des modèles féminins aux courbes généreuses. Le résultat est stupéfiant : elles ont toutes l'air d'être anorexiques. "Il y a quelque chose de sacrilège" reconnait Lauren Wade à retoucher ces chefs-d’œuvre, mais "on pourrait dire que notre idée contemporaine de la beauté l’est aussi" ajoute-t-elle.