Vous connaissez sans doute les termes "attrape-nigaud" ou "panier percé". Mais savez-vous d'où viennent ces expressions de nos grands-mères ? Découvrez leurs origines dans des extraits du livre de Jean Maillet.

"Ça ne mange pas de pain"

"Fais-nous donc un petit sourire, ça ne mange pas de pain !" disait grand-mère quand elle me voyait triste. Cela ne coûte rien et peut faire plaisir ou rapporter un petit quelque chose, tel est en effet le sens actuel de cette locution familière, plus ou moins équivalente de "si ça ne fait pas de bien, ça ne peut pas faire de mal".

L’allusion au pain que l’on mange est évidemment une métaphore de l’argent que l’on dépense, par nécessité, le pain étant la base de l’alimentation. L’expression était déjà mentionnée par Furetière (1690), mais avec une signification plus négative puisqu’il y est question de choses sans intérêt : "On dit aussi, des papiers et autres choses inutiles qu’on garde, cela ne mange point de pain."

Publicité
Gaston Esnault (1965) nous apprend que manger du pain rouge, c’est "vivre d’assassinats", comme dans cet extrait d’Eugène Sue : "Il m’a fait observer que s’il ne mangeait pas de pain rouge, il ne fallait pas en dégoûter les autres […]" (Les Mystères de Paris, première partie, ch. XII, 1842).

 

Licence Creative Commons

 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité