La "zone de contrôles leurres" débarque sur les routes et a pour objectif de mettre fin aux mauvais comportements des automobilistes, qui ralentissent devant un radar mais accélèrent à nouveau dès qu’il a été dépassé. 

Le gouvernement a mis en place un nouveau système - dont le premier dispositif vient d'être installé sur une départementale du Pas-de-Calais - pour sanctionner les conducteurs qui accélèrent sitôt un radar dépassé, rapporte l’AFP mardi.

Ce système, appelé "zone de contrôles leurres", consiste à mettre en place sur les routes de nombreux panneaux de signalisation indiquant que des contrôles radars sont fréquents. Mais en réalité, seul un radar est présent, sans que le conducteur ne sache où il est réellement situé.

Le radar déplacé régulièrement

Et pour éviter que les automobilistes ne reprennent leurs mauvaises habitudes une fois qu’ils auront bien retenu où il est installé, ce radar sera régulièrement déplacé. L’installation des panneaux, qui a démarré lundi sur la départementale 939, entre Aubigny-en-Artois et Le Parcq, doit s’achever vendredi.

Cette zone test a été choisie pour son caractère particulièrement accidentogène, selon la préfecture, citée par Les Echos. Six décès et 28 blessés graves ont été recensés sur cette portion de route sur les cinq dernières années.

Publicité
1000 "leurres par panneaux" devraient être installés d’ici 2020 en France. Par ailleurs, d’autres systèmes de leurres sont également attendus, avec notamment des cabines de radars automatiques qui seront parfois vides.

En vidéo sur le même thème - Sécurité routière : l’arrivée des radars leurres au Pas-de-Calais 

Publicité