La Cour des comptes a publié son dernier rapport sur le rendement budgétaire des radars, avec des chiffres qui tendent à se stabiliser.  

612 millions d'euros : c'est la somme récoltée par l'Etat en 2014 grâce aux radars automatiques, selon le dernier rapport de la Cour des comptes sur le rendement budgétaire des radars, révélé vendredi par Les Echos

"Elles ont progressé de 6 %, à 612 millions d’euros. Cette augmentation s’explique essentiellement par une amélioration du taux de disponibilité des radars, de 87 % à 92 %", précise le journal. Le nombre de radars en état de marche était en effet plus faible en 2013 à cause d'un changement du prestataire chargé de l'entretien des appareils. 

Baisse de la vitesse moyenne 

Publicité
Ces chiffres restent toutefois plus faibles que ceux de la prévision inscrite en loi de Finances, qui était de 689 millions d'euros. On approche ainsi d'une stabilisation des recettes, qui s'explique notamment par la baisse de la vitesse moyenne sur les routes, probablement due à la peur de l'amende, selon le quotidien économique. La vitesse moyenne sur les routes est en effet passée de plus de 85 km/h en 2004 à 78 km/h en 2014. 

Les recettes pour l'Etat restent tout de même conséquentes. L'entretien du parc ayant coûté en moyenne 220 millions d'euros l'année dernière, le solde a atteint 392 millions d'euros. 

En vidéo sur le même thème : Jamais les radars n'ont autant flashé 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité