L'État est en train de faire son choix pour l'installation de radars multifonctions en 2017. Ces bijoux technologiques pourront détecter plusieurs infractions et sanctionner plusieurs voitures... en même temps.

Peut-être vous est-il déjà arrivé d'appuyer comme un forcené sur la pédale de frein en avisant un radar sur le bord de la route, afin de passer devant l'engin, un air goguenard sur le visage, sans le déclencher. L'installation de radars multifonctions en France risque de réduire cette pratique, rapporte le magazine Auto Plus, repris par BFM TV.

La technologie de ces nouvelles machines permettra en effet, dès leur installation courant 2017, de détecter plusieurs atteintes au code de la route en même temps, et de plusieurs natures. Faire un excès de vitesse, brûler un feu rouge, mais aussi dépasser par la droite, téléphoner au volant ou encore ne pas mettre sa ceinture : tout cela pourra être détecté.

À lire aussi – Top 10 des radars qui flashent le plus en France

Respecter le code... tout le code

L'objectif premier est de rendre les conducteurs attentifs à tout. Ainsi, les automobilistes ne seront pas focalisés sur leur vitesse à l'approche des radars, mais également sur leur respect des autres règles, que l'objet pourrait détecter. Selon l'entreprise Safran, qui commercialise les radars, ils auraient donc moins tendance à foncer pour piler mais seraient plus enclins à analyser leur comportement.

Publicité
Pour le moment, le petit favori du gouvernement a pour nom Mesta Fusion, une invention de l'entreprise Safran que vous pouvez admirer ci-dessus. Outre leur capacité à détecter tout véhicule - peu importe leur nombre et les infractions qu'ils commettent - les radars pourront être améliorés au fil de l'avancée des technologies liées à la prévention routière.

Vidéo sur le même thème – Le radar amovible, le nouvel outil contre les excès de vitesse