Un faux chauffeur de VTC, qui disait travailler pour Uber, a réussi à arnaquer ses victimes pour plus de 50 000 euros en leur volant leurs cartes bancaires.  

Plusieurs mois qu’il escroquait ses clients. Un faux chauffeur d’Uber, âgé de 43 ans, a été interpellé à Paris il y a quelques jours après avoir escroqué de nombreux clients, a indiqué une source policière à l’AFP.

Le procédé pour trouver des personnes à arnaquer était simple. "L'individu abordait ses clients, plutôt éméchés, à la sortie des boîtes de nuit et réussissait, au moment du paiement de la course, à substituer une carte bancaire déjà volée à celle des noctambules qu'il utilisait ensuite", explique Le Figaro. Et cela notamment grâce à un faux terminal pour carte bancaire.

Déjà connu pour une arnaque de faux taxi

Pendant au moins deux ans, le faux chauffeur a arnaqué plus d’une quarantaine de personnes et amassé plus de 50 000 euros. Et il n’en était pas à son premier coup puisqu’il avait déjà été arrêté par les autorités pour une affaire de faux taxi. Il a été écroué et placé en garde à vue.

Publicité
Les faits se sont déroulés avant l’arrêt le 3 juillet dernier du service UberPop, qui a été vivement critiqué par les taxis alors qu’il mettait en relation des clients avec des particuliers qui utilisaient leur voiture personnelle pour transporter des personnes. Ce qui a été qualifié de concurrence déloyale.

En vidéo sur le même thème : En cinq ans, Uber a développé un modèle qui fonctionne 

mots-clés : Uber, Arnaque
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité