Le Conseil national de la sécurité routière a recommandé ce mercredi de remettre en place les signalisations de radars et de mettre en application l'obligation de posséder des éthylotests dans chaque véhicule. Tous les détails.

Le Conseil national de la sécurité routière, qui conseille le gouvernement, a tenu ce mercredi une conférence de presse dévoilant ses recommandations. Elle seront ensuite présentées dans quelques mois au Comité interministériel de la Sécurité routière.

Lors de la conférence, Armand Jung, le président du Conseil national a expliqué qu'il souhaitait que les panneaux signalisant les radars automatiques fassent leur retour. Il faut que "les nouveaux radars fixes de vitesse soient systématiquement annoncés par un panneau [...] Les radars pédagogiques [parfois placés avant un radar fixe et ne signalant que la vitesse sans sanctionner, ndlr] positionnés en amont des radars fixes existants seront remplacés au rythme des opérations de maintenance par des panneaux d'annonce".

"Beaucoup de gens ne savent pas estimer leur alcoolémie"Par ailleurs, le Conseil national de la sécurité routière a exprimé son souhait de voir la mise en place effective de l'obligation d'avoir un éthylotest dans chaque véhicule. Mais il n'y aurait pas de sanction en cas d'absence de l'éthylotest. "Cette absence de sanction incitera à utiliser l'éthylotest déjà acquis par de nombreux Français".

Publicité
Jean-Pascal Assailly, chercheur à l'Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux, et expert auprès du Conseil national de la sécurité routière à expliqué que "ce qui plaide en faveur du maintien de la mesure sur les éthylotests, c'est que beaucoup de gens ne savent pas estimer leur alcoolémie et surtout les hommes".

Manuel Valls, ministre de l'Intérieur, avait repoussé à plusieurs reprises l'entrée en vigueur de la disposition, attendant justement les recommandations du Conseil...

© AFP

Publicité