Sécurité routière : le discours négationniste du lobby de la vitesse est criminel

Après avoir réclamé en vain qu’on ne retire plus de points pour les petits excès de vitesse, l’association 40 millions d’automobilistes demande aujourd’hui, que ces infractions ne soient plus sanctionnées par des amendes. Une proposition de loi serait déposée en ce sens par M. Alain Fouché, sénateur (Les Républicains) de la Vienne.

Cette nouvelle proposition est aussi stupide et irresponsable que la précédente. A quoi sert de nier la réalité ? Petits ou gros, les excès de vitesse provoquent des accidents et en augmentent la gravité. De plus, le moment est mal choisi pour développer ce genre de discours négationniste. Depuis un an, le nombre de morts et de blessés augmente sur les routes parce que les conducteurs relâchent leur vigilance  et oublient la prudence.

J’observe que ce lobby de la vitesse ne parle que d’argent. Les radars ne serviraient qu’à remplir les poches de l’Etat. On ne dit jamais rien des milliers de vies sauvées depuis l’installation des radars. Et même d’un strict point de vue économique, la logique de cette association est folle. Que pèsent  720 millions d’euros d’amende par rapport aux 20 milliards d’euros que coûtent chaque année à la France les accidents de la route (soins, arrêts de travail, assurance, etc.) ?

J’ose espérer qu’un sénateur de la République n’apportera jamais son soutien à de telles âneries criminelles. Dois-je rappeler à M. Fouché que dans son département de la Vienne, la liste des morts et des blessés s’allonge depuis deux ans. Que M. le sénateur consulte l’excellent rapport de sa préfecture : c’est dans les seules zones où sont installés les radars que le nombre de victimes a baissé de 90 % !

En vidéo sur le même thème : Toulouse : ce radar fou a flashé 54 fois en 3 minutes !