11 millions de véhicules sont concernés par le scandale Volkswagen qui a éclaté il y a quelques jours. Mais votre véhicule est-il concerné ? Eléments de réponse. 

Difficile encore de savoir quels sont les 11 millions de véhicules concernés par le scandale Volkswagen, qui a installé sur ses voitures des puces permettant de truquer les tests d’émission de polluants. L’automobiliste sans connaissance technique n’aura aucune chance de découvrir ladite puce, présente sur son véhicule, celle-ci étant placée dans le moteur. Mais certains éléments permettent déjà de définir les véhicules concernés. 

Les véhicules concernés jusqu’à présent 

Quelques informations fournies par Volkswagen permettent en effet de savoir quels sont les véhicules équipés de ces puces. "Les moteurs diesel sont les seuls concernés, et il s’agit de blocs de type EA189 (TDI 2.0 litres), c’est-à-dire des moteurs quatre cylindres uniquement, installés notamment dans des Audi A3 ou Volkswagen Passat de dernière génération mais aussi des Volkswagen W Beetle et surtout Golf produits entre 2009 et 2014", précise lInternaute.com

Audi, Porsche, Seat et Skoda susceptibles d’être touchées aussi

Les voitures Volkswagen ne seraient toutefois pas les seules concernées. Les marques de tout le groupe, c'est à Volkswagen, Audi, Porsche, Seat ou Skoda, pourraient également l'être.

Et en France ?

Il faudra patienter sur les résultats d’une enquête lancée par les autorités françaises avant de savoir à combien s’élève le nombre d’automobiles concernées dans l’Hexagone. En attendant, le ministère de l'Environnement envisagerait déjà de faire à nouveau tester entre 4000 et 5000 d'exemplaires du constructeur produits en 2014 et 2015. Si votre véhicule est identique à ceux cités ci-dessus, et a été acheté dans la même période, il se pourrait alors qu'il soit concerné. 

A lire aussi - Scandale : 11 millions de véhicules Volkswagen équipés d’un logiciel de trucage  

Publicité
A noter que les autorités américaines ont déjà demandé à la marque de rappeler l'intégralité des véhicules concernés vendus aux Etats-Unis. Ce qui pourrait également arriver en Europe et en France au moment des conclusions des enquêtes ouvertes.

En vidéo sur le même thème – Scandale chez Volkswagen : le constructeur bientôt sur la paille ?