Toyota compte rappeler 7,43 millions de voitures dans le monde dont 126 000 en France. En cause : le système électrique des lève-vitres qui pourrait provoquer des incendies.

Il y a le feu chez Toyota ! Le géant japonais de l'automobile a annoncé mercredi dernier qu'il allait rappeler 7,43 millions de ses véhicules dans le monde pour un risque d'incendie que pourrait provoquer le système électrique des lève-vitres sur certains modèles comme Corolla ou Camry.

En France, 126 000 véhicules produits entre septembre 2006 et décembre 2008 sont potentiellement concernés (Toyota Yaris, Auris, RAV4), sur les 2,8 millions annoncés sur l'Europe et la Chine.

Aux Etats-Unis, ce nombre s'élève à 2,4 millions.

"Il y a défaut sur le bouton du lève-vitre du côté du conducteur, qui peut créer une usure précoce et déboucher sur des dysfonctionnements", a expliqué une porte-parole de Toyota à Tokyo. "Une autre inquiétude est que le lubrifiant offert dans le commerce pour faciliter le fonctionnement du lève-vitre peut causer de l'usure", a-t-elle ajouté.

Ce n'est pas la première fois que Toyota oblige ses véhicules à repasser par la case usine. En octobre 2010, le constructeur avait rappelé 1,5 millions de voitures en raison d'une fuite possible du liquide de freinage. 

Publicité
Dans la foulée, 135 000 iQ, les petites citadines de Toyota, sont renvoyées pour des problèmes de capteurs. Trois mois plus tard, c'est pour un risque de fuite de carburant qu'1,7 millions d'exemplaires sont rappelés. En juin 2011, ce sont 110 000 hybrides qui sont retournées sur les lignes de montage, à cause cette fois-ci d'un souci d'inverseur du système hybride.
Publicité