Les radars tronçons sont la nouvelle lubie de certains Etats européens. Sur-efficaces, contrairement aux radars classiques, ils mesurent la vitesse sur une distance de plusieurs kilomètres et flashent tout conduteur n'ayant pas respecté les limitations. Cependant, ces radars tronçons marchent trop bien. Explications.

© Fakansi / Flickr

Ces nouveaux radars tronçons faisaient fureur en Belgique, aussi bien dans le bon sens du terme pour l'administration, que dans le mauvais, pour les automobilistes. Dans la région de Termonde, à 30km de Bruxelles, plus de 100 000 automobilistes ont été flashés.

Néanmoins, la plupart d'entre eux refuse de payer les amendes. Ainsi, les parquets se retrouvent noyés sous les 23 000 procès verbaux. Afin de pouvoir traiter les dossiers un à un, la police belge a décidé de débrancher les radars tronçons.

Découverte de défaillances techniques

En Suisse, c'est un autre problème que rencontre les autorités. Des défaillances techniques ont été découvertes sur les radars tronçons de l'agglomération de Genève. Un radar s'est emballé et a flashé tous les automobislistes à sa portée.

Publicité
Plusieurs condoncteurs ahuris se sont arrêtés pour voir si ce n'était pas une farce comme le témoigne Florian pour le 20 minutes Suisse retranscrit par le site Gentside"J’étais arrêté au feu rouge et c’est en démarrant tranquillement que j’ai été flashé". Les autorités suisses ont admis qu'un dysfonctionnement a bien été trouvé sur les radars et qu'une amende ne sera pas envoyée.+

 

A voir en vidéo : le radar le plus performant du monde 

Publicité