Après la Renault Mégane et la Peugeot 208, le tout nouveau véhicule banalisé utilisé par les forces de l’ordre pour cacher les radars mobiles est un utilitaire Citroën Berlingo.  Plus de détails.

Cet été, vous ne regardez sans doute plus les Citroën Berlingo de la même manière. La Sécurité routière a en effet annoncé qu’un troisième modèle de voiture viendrait très prochainement compléter la flotte de 119 voitures banalisées actuellement utilisées par les forces de l’ordre pour planquer les radars embarqués. Soit plus d’une voiture banalisée par département. Après les Renault Mégane et les Peugeot 208, ce sont les Citroën Berlingo qui vont traquer, incognito, les excès de vitesse sur la route. Leur mise en circulation est prévue pour cet été, entre juin et juillet.

Publicité
Les radars embarqués ne font aucun flashEn tout, 31 véhicules utilitaires de ce type vont être mis à la disposition des gendarmes et des policiers d'ici quelques semaines. Et leur mode opératoire, redoutable pour les contrevenants, a déjà fait ses preuves. Dotées de radars embarqués ne faisant aucun flash, ces voitures banalisées permettront aux forces de l’ordre d’effectuer des contrôles de vitesse aussi bien en roulant, en doublant, qu’à l’arrêt. Mis en place en mars 2013, ce dispositif a déjà généré quelque 270 000 procès verbaux pour excès de vitesse en l’espace de 15 mois. La semaine dernière, la Sécurité routière annonçait par ailleurs qu’elle comptait équiper 200 voitures de radars mobiles d’ici la fin, puis 300 d’ici 2015. Son objectif : réduire le nombre de morts sur les routes.

Voir les détails du dispositif dans la vidéo ci-dessous

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet