Dans son livret "J'ai mal à ma route", l'association 40 millions d'automobilistes a compilé les trois routes les plus dégradées de chaque département à partir des signalements de conducteurs.  

Dans un livret intitulé "J'ai mal à ma route", dévoilé vendredi, l'association 40 millions d'automobilistes a recensé les 3 routes les plus abîmées de chaque département français. Pour obtenir ces résultats, l'association a compilé pas moins de 31 186 signalements de route dégradée grâce à des témoignages recueillis sur son site Jaimalamaroute.com

"Sachant que 47% des accidents comportent des facteurs se rapportant à l'infrastructure, il est inadmissible de voir nos routes se dégrader sans la moindre réaction des pouvoirs publics (...) Cette carte n'est pas exhaustive mais témoigne du laisser-aller en matière d'entretien", s'insurge le délégué général de l'association, Pierre Chasseray, cité par Le Parisien

1078 signalements en Loire-Atlantique 

Parmi les dégradations les plus souvent citées, on retrouve notamment les dos d'âne mal conçus, la mauvaise évacuation des eaux, les marquages au sol effacés, les nids de poule, les fissures et ornières ou encore les glissières de sécurité endommagées. 

Publicité
A titre d'exemple, la Loire-Atlantique est l'un des départements ayant enregistré le plus de signalements (1078 au total). Les trois routes les plus dégradées dans ce département selon les automobilistes sont la place Maréchal Foch (Nantes), la N165 (sens Nantes/Vannes, sortie n°20) et enfin la route de la Hillière (Thouaré-sur-Loire). 

Découvrez tous les résultats de l'enquête et les routes concernées dans votre département en cliquant sur le lien suivant : http://www.jaimalamaroute.com/pdf/jaimalamaroute.pdf 

Publicité