Excès de vitesse, clignotant oublié, téléphone au volant… Voici les fautes que commettent le plus souvent les automobilistes au volant sur l’autoroute.  

La société des autoroutes du Nord et de l’Est de la France a publié jeudi son enquête annuelle sur le comportement des automobilistes sur l’axe Paris-Caen. L’occasion d’en savoir plus sur les fautes que les conducteurs commettent le plus fréquemment lorsqu’ils sont au volant.

Excès de vitesse

37% des automobilistes, ce n’est pas rien, roulent au-dessus de la vitesse autorisée de 130 km/h sur l’autoroute. "Plus un véhicule roule vite, plus le champ de vision du conducteur est rétréci et plus sa distance de freinage augmente. Ces conducteurs mettent donc leur vie et celle des autres en danger", rappelle Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, interrogé par 20 minutes. Seuls 3% dépasseraient les 150 km/h, tandis que la vitesse moyenne sur autoroute est de 127 km/h.

La voie du milieu utilisée abusivement

Malgré l’absence de voiture sur la voie de droite, 37% des véhicules conduiraient tout de même sur la voie centrale de l’autoroute, selon l’enquête. Ce qui peut évidemment provoquer des dépassements très dangereux.

Le clignotant souvent oublié

C’est l’un des autres oublis fréquents des automobilistes : le clignotant. 35% des automobilistes ne l’utiliseraient en effet pas pour doubler et 59% pour se rabattre. "Pourtant, en 2014, l'observatoire se félicitait d'une meilleure utilisation du signal. Ils étaient 28% à ne pas l'utiliser pour dépasser et 41% pour se rabattre", rappelle MYTF1News.

Les distances de sécurité non respectées

25% des automobilistes en moyenne ne respectent pas non plus les distances de sécurité. Pour ceux qui l’aurait oubliée, la distance minimum de sécurité est de 73 mètres entre votre véhicule et celui qui vous précède. Dans le détail, ils sont 17% à ne pas respecter les distances de sécurité sur la voie de droite, 16% sur la voie de gauche et même 29% sur la voie centrale.

Le téléphone au volant

Publicité
Selon l’étude, 40 conducteurs sur 1000 utilisent leur téléphone "de manière visible, c'est-à-dire en le portant à l'oreille". Un chiffre qui semble minime mais qui est très important, un accident sur 10 étant lié à l’utilisation du téléphone au volant. Le gouvernement veut accroître la vigilance des conducteurs avec la mise en place depuis quelques jours de l’interdiction de l’utilisation de l’oreillette au volant.

En vidéo sur le même thème - Sécurité routière : les agents routiers prennent aussi des risques