Pas d’inquiétude : il existe bien une solution légale pour éviter de frauder, ce qui empirerait la situation. Explications.  

Vous vous êtes peut-être déjà posé la question : que peut-il vous arriver si jamais vous n’avez pas l’argent nécessaire pour payer le péage après un long trajet pour partir en vacances ?

N’allez évidemment pas tenter de frauder en tentant de passer sans payer, les sociétés d’autoroutes étant équipées de caméras, vous serez facilement retrouvé. Non, il existe bien une solution légale : la reconnaissance de dette.

Comme l’explique l’Association des sociétés françaises d’autoroutes (Asfa), une procédure permet en effet de payer plus tard le montant dû pour le trajet sur autoroute. "Le montant de votre facture de péage reste inchangé, l’automobiliste s’engage juste à payer son dû à la société d’autoroutes concernée", explique l’Asfa sur le site Atlantico.

Le coût de la sécurité

A noter évidemment que le refus de s’acquitter du péage est puni par la loi. "Le fait, pour tout conducteur, de refuser d’acquitter le montant du péage ou de se soustraire d’une manière quelconque à ce paiement est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la deuxième classe", selon l’Art. R421-9 du Code de la route. L’amende forfaitaire prévue est de 35 euros.

Publicité
Si cela peut parfois paraître cher, les tarifs appliqués par les sociétés d’autoroutes permettent de travailler à la sécurité des automobilistes. Le coût du péage permet ainsi de développer l’information aux conducteurs, les aires de repos ou encore l’entretien des routes.
Publicité