Un futur contrôle technique à la revente pour les motos provoque la colère des associations de motards. Mais qu'est-ce que ce contrôle implique ? Planet.fr fait le point.   

Ils ne sont pas contents et le font savoir. Le week-end devait être marqué par des manifestations de motards en colère contre le futur contrôle technique à la revente pour les motos. Mais qu'est-ce que ce contrôle technique va changer ?

Concrètement, ce contrôle technique, qui devrait entrer en vigueur d'ici à la fin de l'année 2017, devrait concerner les deux et trois-roues motorisés : cylindrées de plus de 50 cm3 et vraisemblablement aussi les cyclomoteurs. Ce contrôle devrait coûter entre 50 et 70 euros. 

Des contrôles réguliers ? 

S'il ne doit normalement concerner que les motos à la revente, des associations de motards craignent toutefois que les contrôles deviennent fréquents. "Les motards, qui assurent entretenir leur moto avec ou sans contrôle technique, craignent que son instauration en cas de revente soit la porte ouverte à la mise en place d'un contrôle régulier comme pour les voitures (avant le quatrième anniversaire, puis tous les deux ans)", explique Metronews.

Publicité
Selon la Fédération française des motards en colère, qui rejette ce projet, une étude réalisée dans cinq pays européens en 2005 avait démontré que seulement 0,3% des accidents mortels avaient pour origine une défaillance technique, rappelle Le Figaro.

En vidéo sur le même thème - Contrôle technique pour les motos : pourquoi les motards jugent cette mesure inutile

 

Publicité