Vous recevez souvent de la publicité concernant votre véhicule ? Votre boîte aux lettres déborde de dépliants vous proposant des pièces détachées ou de nouveaux pneus ? Ils peuvent vous être envoyés à cause du ministère de l’Intérieur qui vend vos coordonnées ! Les détails avec Planet.fr.   

 

Le saviez-vous ? Le ministère de l’Intérieur s’enrichit en vendant les informations des cartes grises à des fins commerciales ! 

Ainsi, une entreprise (qui doit être agréée par le ministère) souhaitant faire de la publicité dans le domaine de l’automobile peut cibler sa campagne en achetant les coordonnées de conducteurs possédant un type ou une marque de véhicule précise, puisque ce sont des informations présentes sur la carte grise. 

Un "juteux business" qui a déjà des années ! 

Le journal Le Figaro, qui dévoile ce "juteux business", nous informe que ce procédé ne date pas d’hier. Depuis l’après-guerre, l’Association Auxiliaire de l’Automobile s’occupait des données transmises par les préfectures et, en échange, elle pouvait les revendre à des fins commerciales. Au fil des années, le système change et la gestion du fichier des cartes grises revient au ministère de l’Intérieur "c'est un moyen d'avoir de nouvelles ressources. On assume totalement cette démarche" affirme le porte parole du ministère. 

Les conducteurs peuvent refuser la communication de leurs informations 

Publicité
Mais depuis 2009, l’automobiliste a la possibilité de s’opposer "à la réutilisation de ses données personnelles à des fins de prospection commerciale" en complétant un encadré figurant dans la demande de certificat d'immatriculation d'un véhicule. Selon les chiffres du ministère de l’intérieur, 52% des automobilistes l’auraient rempli. 

Interrogé sur la somme rapportée à l’Etat par ce "business", le ministère se garde de répondre en affirmant qu'il est "prématuré de livrer ces chiffres".