Le constructeur automobile PSA Peugeot Citroën a annoncé la sortie d’un nouveau modèle, moins cher que ceux proposés dans sa gamme actuelle. Une nouvelle stratégie qui s’inscrit sur le long terme, sans pour autant flirter avec le low cost.

Nom de code : E3. Cible : les petites japonaises. Arme : une gamme de prix compétitive. Attendu au tournant, le groupe PSA Peugeot Citroën veut prendre un nouveau départ en s’attaquant au marché des voitures à faible coût. Annoncée mercredi par Fréderic Banzet, directeur général, la stratégie de l’entreprise est de sortir du moyen de gamme pour être plus segmentant.

Publicité
Un virage déjà amorcé en 2010 avec la gamme DS. Il s’agissait alors de concurrencer les véhicules haut de gamme allemands à forte valeur ajoutée. Dans le cas de l’E3, dont la sortie est prévu pour 2014, il s’agit cette fois de s’attaquer au marché des voitures à faible coût, dominé par les marques japonaises Toyota, Nissan ou encore Honda. Pas question pour autant de faire du low-cost : « La philosophie est de travailler sur une voiture plus simple, avec un design moderne et attractif ». Pour se frotter à ce marché très porteur en Europe de l’Ouest, la marque française va développer son concept car de 2007, le C Cactus, qui se piquait alors d’être une berline pour toute la famille. L’épine dans le pied  de PSA a longtemps été le prix : sur la question, le constructeur reste encore flou. On sait seulement que « ce sera en dessous de l'actuelle ligne C ». Celui-ci devrait avoisiner celui des voitures japonaises, mais rester plus chère que chez Dacia. Le salon de l’automobile qui se tiendra à Francfort devrait être l’occasion d’en dévoiler davantage. 
Publicité