Ségolène Royal a détaillé mercredi une partie de la feuille de route du gouvernement sur la transition écologique. Parmi les mesures prévues, la mise en place d’un "certificat vert" pour les véhicules les plus propres. 

La ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, a détaillé mercredi sur iTélé quelques mesures qui entreront dans la feuille de route du gouvernement pour la transition écologique.

Parmi ces mesures, la mise en place avant l’été d’un certificat vert pour les véhicules propres, afin d’aider les collectivités à développer des politiques en faveur des véhicules les moins polluants. "Ce ne sera pas une pastille verte mais un certificat de qualité de l’air", a déclaré la ministre de l’Ecologie sur iTélé. "En cas de circulation alternée ou dans les zones de circulation restreinte mises en place par les villes, les véhicules propres y seront autorisés à circuler", a-t-elle ajouté.

10 000 euros de bonus pour un véhicule électrique

"Ce certificat 'véhicule propre' n'est pas sans rappeler la pastille verte mise en place par Dominique Voynet entre 1998 et 2003, qui permettait aux véhicules à essence catalysés, aux voitures diesel catalysées depuis 1997 ainsi qu'aux véhicules à carburant 'propre' de circuler les jours de très forte pollution", rappelle Le Monde. Une mesure qui avait été finalement abandonnée en 2003.

Publicité
Autre annonce importante : un bonus de 10 000 euros par véhicule électrique. Cette mesure, qui entrera en vigueur à partir d’avril, aura pour objectif d’inciter les automobilistes à changer de véhicule et ainsi abandonner leurs vieux diesels.

En vidéo sur le même thème : La voiture autonome, le véhicule de demain 

Publicité
Publicité