La mairie de Paris et la préfecture de police ont publié lundi des chiffres sur l’impact de la limitation de vitesse à 70km/h sur le périphérique parisien. Et le bilan est, selon eux, "très positif". 

Un an après sa mise en place, la limitation à 70km/h sur le périphérique parisien semble avoir eu un effet positif sur le nombre de d’accidents constatés, selon des chiffres de la mairie de Paris publiés lundi. Dans un communiqué commun, la Ville et la préfecture de police se félicitent en effet d’un "bilan très positif", avec une baisse de plus de 15% du nombre d’accidents sur les routes enregistrés. En 2014, le nombre d’accidents a ainsi diminué de 15,5% par rapport à l’année précédente (627 contre 742). "Son plus bas niveau depuis 10 ans", précise le communiqué.

A cette baisse des accidents s’ajoute également la hausse de la vitesse moyenne de ciculation. Aux heures de pointe, elle "est passée de 32,6km/h en 2013 à 38,4km/h, soit une progression de 18%. Le soir, elle est passée de 30,3km/h à 33,9km/h, soit une hausse de 12%", précise le quotidien Les Echos. Dernier fait positif enregistré depuis un an : le trafic moins bruyant pour les Parisiens vivant près du périphérique. En décibels, la baisse du niveau sonore serait de 1,2 dB la nuit et 0,5 dB le jour.

Pas de données sur la pollution

Pour ce qui est de la pollution, l'impact n’a pas encore pu être mesuré, aucune statistique sur la baisse des émissions de polluants n’ayant encore été transmise aux autorités. Néanmoins, "il est reconnu que la baisse de la vitesse et la fluidification du trafic ont un impact positif mécanique sur les émissions de polluants", précisent la mairie de Paris et la préfecture de police.

Publicité
Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, devrait annoncer durant le mois de janvier l’expérimentation de la baisse de la vitesse de 90 à 80km/h sur les routes départementales dès début 2015. "Il nous a dit qu’il souhaitait annoncer en janvier toute une série de mesures en matière de sécurité routière, y compris l’expérimentation d’une baisse des vitesses à 80km/h sur les routes départementales bidirectionnelles", avait assuré le président du CNSR, Armand Jung, dans les colonnes du Parisien, le 5 décembre dernier.

En vidéo sur le même thème : La vitesse sur le périphérique parisien limitée à 70km/h 

 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité