Bercy s’est engagée mardi à se pencher sur la "rentabilité exceptionnelle" enregistrée par les concessions autoroutières l’année dernière. L’une des conséquences directe pourrait être la révision à la baisse des tarifs des péages.

Une bonne nouvelle pour les conducteurs. Mardi, Emmanuel Macron, le ministre en charge de l’Economie a annoncé qu’il allait prochainement et avec l’aide de sa collègue à l’Ecologie, Ségolène Royal, remettre au Premier Ministre Manuel Valls, toute une série de "propositions concrètes" en vue de rétablir un meilleur équilibre entre les tarifs pratiqués par les concessions autoroutières et la rentabilité qu’elles en tirent. Leur objectif : "remettre à plat le modèle économique de ces concessions autoroutières dans le bon sens et pour l’intérêt de tous". Cette annonce fait suite au rapport rendu en septembre dernier par l’Autorité de la concurrence.

Publicité
Entre 20% et 24% de rentabilité en 2013Cette dernière avait notamment pointé la "rentabilité exceptionnelle" enregistrées par ces entreprises en 2013. Selon elle, celle-ci s’établissait entre 20% et 24% et était ainsi "largement déconnectée de leurs coûts et disproportionnée par rapport au risque de leur activité", voire "estimable à une rente". Aussi, l’Autorité aurait fait des propositions aux deux ministres, lesquels vont désormais plancher dessus. Parmi elles, figurent notamment "a modification de la formule tarifaire, la mise en place d'une autorité indépendante pour évaluer le bien-fondé des travaux et des hausses tarifaires, et des obligations de publicité et de concurrence dans les travaux menés par ces sociétés", ainsi qu'un "rééquilibrage du modèle économique en faveur du concédant et des usagers", détaille TF1.
Publicité
Publicité