135 euros : c’est le montant dont devront s’acquitter les automobilistes pour un "stationnement très gênant". Voici les situations où vous encourrez l’amende.  

Un décret publié le 4 juillet dernier, passé presque inaperçu, prévoit une nouvelle amende pour les automobilistes. Un nouveau PV concernant les "stationnements très gênants" qui coûtera la somme impressionnante de 135 euros, contre seulement 35 euros d’amende pour le stationnement gênant existant déjà.

"Le montant minoré (paiement dans les 15 jours qui suivent l'infraction) passe à 90 euros et l'amende majorée (paiement après la limite de 45 jours) est de 375 euros ! Contre respectivement 22 et 75 euros auparavant", précise le journal Sud-Ouest, qui relaie l’information.

Publicité
On retrouve parmi les stationnements considérés comme très gênants le fait de se garer : - Sur une voie de bus, - Sur une place réservée aux personnes handicapées, - Sur un passage piéton, - Sur une piste cyclable, - Devant une bouche d’incendie - Sur un trottoir - Sur un emplacement pour les véhicules de transport de fonds - Devant un panneau de signalisation ou feu tricolore

En vidéo sur le même thème : A Paris, le prix du stationnement a flambé