Le nouveau permis de conduire entrera en vigueur en janvier 2013. Fini le petit papier rose, place à la puce électronique.

© MaxPPP

Quelques 40 millions de permis sont actuellement en circulation en France. L’instauration du nouveau permis découle d’une réglementation européenne sur son harmonisation dans l’UE et répond à un triple objectif : lutter contre la fraude documentaire, garantir la libre circulation des personnes et améliorer la sécurité routière.

Empreinte digitale et puce électronique Le permis de conduire ne se présentera plus sous la forme d'un document papier mais d'une carte à puce biométrique, semblable à une carte bancaire. Outre les informations concernant l'identité du conducteur et ses coordonnées, il contiendra également les empreintes digitales du conducteur. La puce permettra à l'usager de régler ses amendes éventuelles par internet ou de se connecter sur le site du ministère de l'Intérieur pour, par exemple, consulter son solde de points. En cas de contrôle, la police n'aura plus qu'à introduire la carte dans des lecteurs placés dans ses véhicules pour s'assurer de la validité du document et disposer de l'historique du conducteur. Ainsi, les PV ne devraient plus se perdre ni s'oublier, en France comme dans tous les autres pays de l’Union Européenne… 

Publicité
Renouvellement Au même titre que les papiers d’identité, le nouveau permis de conduire sera désormais renouvelé tous les 15 ans. Sa réattribution ne nécessitera pas de nouvel examen mais peut-être des dépenses supplémentaires (Le ministère de l'Intérieur pas encore décidé si le document sera facturé). Les actuels conducteurs auront jusque 2033 pour faire remplacer leur permis de conduire.

 

© MaxPPP

A lire aussi :

Permis de conduire : trois fois plus de points retirés en 10 ansVos points se récupèrent désormais en deux ans

10 idées reçues sur le permis de conduire

 

Publicité