Dès le 1er juillet, les conducteurs ne pourront plus téléphoner au volant à l’aide d’une oreillette, selon Le Parisien. Petit rappel de ce qui va devenir interdit et ce qui l’est déjà.  

La répression des mauvais comportements au volant s’accentue avec l’interdiction à compter du 1er juillet de l’utilisation de l’oreillette au volant, selon Le Parisien du 18 juin. Une mesure qui concernera également les deux-roues et vélos. Ainsi, un automobiliste surpris à conduire en téléphonant à l’aide d’une oreillette devra s’acquitter d’une amende de 135 euros et perdra trois points sur son permis de conduire.

De plus en plus nombreuses sont les autres infractions à être verbalisées. Des comportements sanctionnés, parfois méconnus des conducteurs. Manger un sandwich peut ainsi coûter 75 euros d’amende à l’automobiliste. Une amende identique est également prévue pour une personne se maquillant, et cela même à l’arrêt dans les bouchons.

Fumer à côté d’un mineur bientôt interdit ?

Manipuler un téléphone coûtera beaucoup plus cher (135 euros), tandis que regarder un écran non destiné à l’aide à la conduite vaudra au conducteur une amende de 1500 euros et -3 points sur le permis. Une mesure déjà en vigueur depuis 2008. Une autre interdiction, en cours d’examen au Parlement, pourrait quant à elle coûter 68 euros d’amende à l’automobiliste : celle de fumer une cigarette avec un mineur à bord.

Publicité
Pour justifier toutes ces interdictions, les autorités s’appuient sur l’article R.412-16 du Code de la route, qui prévoit que "tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d'exécuter commodément et sans délai toutes les manoeuvres qui lui incombent".

En vidéo sur le même thème - Sécurité routière : manger au volant, utiliser une oreillette, se maquiller… interdits 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité