Pas moins de 400 véhicules ont déjà été touchés depuis début mai dans la métropole bordelaise, sans que les autorités ne trouvent le ou les responsable(s). 

Il y a de quoi s'agacer. Depuis début mai, il y a seulement quelques jours, les pneus d'au moins 400 véhicules ont été crevés dans la métropole de Bordeaux, rapportent plusieurs médias locaux. 

"Cela a commencé en début de semaine dans les quartiers de Caudéran, à Mérignac et au Bouscat. Puis le lendemain cela a continué autour de Bruges et d'Eysines, et voilà maintenant que Villenave d'Ornon et Cenon, rive droite, sont aussi touchés", explique France Bleu Gironde. Tous les véhicules avaient une entaille de 2 centimètres dans les pneus avant et arrière côté rue.

Les garagistes débordés 

Publicité
Mais à qui profite le crime ? Si les autorités peinent pour le moment à trouver le ou les coupable(s), aucune piste n'est encore écartée : "serial creveur", plaisantins, arnaqueurs professionnels... La liste est longue. Et s'il y avait aussi une intention politique avant la fin de l'élection présidentielle ? Tout semble possible.   

En attendant, les garagistes de la région sont débordés. Et la facture peut parfois s'annoncer salée pour les automobilistes, avec plus d'une centaine d'euros pour remplacer les pneus.