Téléphoner ou conduire, il faudra peut-être bientôt choisir. Plusieurs associations, dont la Prévention routière, militent ouvertement pour l’interdiction des kits mains libres.

Téléphoner ou conduire, il faudra peut-être bientôt choisir, rapelle Le Parisien.Plusieurs associations, dont la Prévention routière, militent en effet ouvertement pour l’interdiction des kits mains libres. Argument invoqué : passer un coup de fil, même avec oreillette, déconcentre. Or le téléphone serait à l’origine d’un accident sur dix.

Le Conseil national de la sécurité routière, installé mardi par le gouvernement, doit livrer ses conclusions d’ici à quatre mois.

Début octobre, la mission d'information parlementaire sur la sécurité routière proposait d'interdire l'usage des kits de téléphone mains libres à bord des véhicules. Selon, Le Parisien/Aujourd'hui en France, l'interdiction du kit mains libres serait progressive et passerait dans un premier temps par une aggravation des sanctions (trois points de retrait au lieu de deux). Le rapport recommande aussi une tolérance zéro pour les jeunes conducteurs arrêtés pour alcoolémie.

Publicité
Dans ce rapport, les 32 membres de la mission d’information parlementaire sur la sécurité routière proposaient, à terme au gouvernement d’interdire le kit mains libres au volant, sauf pour les numéros d’urgence…
Publicité